Votre peau et les agrumes

4
fruits cosmétiques bio réponses sans nano

Acidulés, rafraîchissants, sur le plan nutritionnel les agrumes se caractérisent par leur grande richesse en vitamine C ainsi qu’en flavonoïdes.

La précieuse synergie de ces deux nutriments sera d’une aide précieuse pour renforcer les défenses de l’organisme, et notamment celles liés à la vitalité et la beauté de la peau, surtout lorsqu’elle est incorporée dans des préparations de cosmétiques bio faits maison.

C’est de leur saveur acidulée que vient le nom générique d’agrumes, désignant les fruits des essences du genre citrus, de la grande famille des raturées, et dont les plus consommés sont les variétés d’oranges, mandarines, clémentines, citrons et pamplemousses.

Ces fruits gorgés de bienfaits arrivent en profusion sur le marché en même temps que l’hiver, de manière tout à fait opportune puisqu’ils renforcent les défenses immunitaires et contribuent ainsi à prévenir et à combattre plus efficacement les maux de la saison froide.

En contact direct avec l’environnement, la première victime des agressions climatiques est bien évidemment la peau.

Or, outre leurs qualités gustatives et nutritionnelles, les agrumes se distinguent aussi par des propriétés cosmétologiques dont on peut tirer grand profit, que ce soit pour :

  surmonter son stress,

  protéger son intégrité,

  et normaliser le fonctionnement de mécanismes physiologiques perturbés par le froid, les chauffages artificiels de toutes sortes…

 

Une abondante source de nutriments

L’intérêt nutritionnel, thérapeutique et cosmétologique des agrumes est dû à leur richesse en flavonoïdes et en vitamine C.

Pour cent grammes de fruit :

  les oranges en contiennent environ cinquante milligrammes,

  les mandarines, clémentines et pamplemousses quarante milligrammes,

  et les citrons jusqu’à quatre-vingt milligrammes.

Mais l’intérêt de la teneur en vitamine C de ces agrumes réside surtout dans le fait qu’elle reste très stable dans le temps, ce qui n’est pas le cas chez la plupart des autres fruits et légumes étant réputés pour en être d’excellentes sources.

Elle doit cette stabilité au milieu acide dans lequel elle est active, sans oublier la protection que lui offre l’écorce épaisse du fruit.

Ainsi, dès que la chair dénudée entre au contact de l’air, la vitamine C s’oxyde et se transforme en un composé ne possédant plus aucune propriété vitaminique.

C’est pourquoi comme tout le monde le sait, les jus d’agrumes doivent être consommés ou utilisés immédiatement après expression : préparés à l’avance, ils perdent une grande partie de leur valeur nutritionnelle, à cause de cette oxydation.

Oxydation qui ne serait pas dommageable qu’à la vitamine C et aux flavonoïdes, puisque les agrumes contiennent aussi du :

   bêta-carotène, notamment présent dans les oranges, mandarines et clémentines,

  des vitamines B1, B2, B3, B5, B6,

  et des sels minéraux comme le potassium, magnésium, phosphore, calcium, fer…

Par ailleurs, contrairement à l’idée qui a pu être véhiculée au sujet du citron, ce fruit n’a aucun effet décalcifiant, bien au contraire, puisqu’il est relativement bien pourvu en calcium (30mg/100g), qui, de surcroît, est rendu particulièrement assimilable par la présence de la vitamine C.

 

Une synergie bienfaisante pour la peau

Comme pour l’ensemble de l’organisme, les effets bénéfiques des agrumes sur la santé et la beauté de la peau découlent pour l’essentiel de l’action synergique naturelle de la vitamine C et des flavonoïdes, micronutriments inséparables et complémentaires.

Parfois appelée « vitamine anti-fatigue », bien connue pour son action stimulante des réactions immunologiques anti-infectieuses, la vitamine C remplit en réalité de multiples fonctions de première importance pour l’organisme, comme par exemple : 

   l’amélioration de l’assimilation du fer et du calcium d’origine végétale,

   la stimulation des sécrétions de nombreuses glandes, tout particulièrement des surrénales, telle la noradrénaline, hormone très proche de l’adrénaline favorisant notamment le métabolisme des lipides et des glucides,

   la synthèse du collagène, protéine fibreuse qui est l’un des constituants majeurs du tissu conjonctif, abondant dans le derme et les parois vasculaires. 

De là vient son action protectrice des capillaires sanguins au niveau cutané, favorable à la cicatrisation des plaies.

Mais elle est surtout douée d’un remarquable pouvoir antioxydant neutralisant les radicaux libres.

Les flavonoïdes, pour leur part, comprennent trois grandes classes de polyphénols :

  les 4-oxo-flavonoïdes, pigments jaunes des végétaux,

   les anthocyanes, pigments rouge violacé ou bleus,

  et les tanins dits condensés ou proanthocianidines.

Selon les espèces, tous les agrumes renferment un ensemble hétérogène variable de ces flavonoïdes, souvent appelés citro-flavonoïdes.

Comme la vitamine C, à laquelle ils sont associés et dont ils potentialisent l’action, ces flavonoïdes interviennent favorablement sur des paramètres de la circulation sanguine et s’avèrent de puissants antioxydants.

En définitive, les agrumes ralentissent plusieurs phénomènes responsables du vieillissement cutané, en :

  favorisant le bon fonctionnement de la microcirculation de surface,

  s’opposant à l’activité dégradante des radicaux libres par oxydation des lipides nambranaires des cellules,

   luttant contre la détérioration du collagène et de l’élastine,

   et limitant l’altération de l’ADN. 

Et en associant à la consommation d’agrumes des soins par application directe de leur pulpe ou de leur jus sur la peau, on profitera au maximum de leurs vertus.

Outre celles liés à la synergie vitamine C-flavonoïdes qui sont communes, chaque agrume présente des spécificités qui en nuancent les indications cosmétiques.

 

Une corbeille de fruits de beauté

Comme on l’a dit précédemment, pour que la peau puisse bénéficier pleinement de leurs vertus, le jus des agrumes doit être appliqué immédiatement après expression, et leur pulpe après pelage.

   Le citron

Par ses effets astringents et antiseptiques nettement plus marqués, le citron est tout particulièrement indiqué pour le soin des peaux grasses à pores dilatés.

Mis à part son pouvoir éclaircissant et son action salutaire sur les ongles cassants, sa teneur exceptionnellement élevée en nutriments antioxydants lui confère un intérêt de premier ordre pour la protection des vaisseaux capillaires et la prévention du vieillissement cutané.

On peut lotionner le visage avec son jus, en évitant les yeux, laisser sécher un moment, puis nettoyer avec un coton imbibé d’eau distillée ou d’eau de fleur d’oranger.

Cette lotion servira à :

  nettoyer les peaux grasses,

  éclaircir le teint,

  atténuer les taches de vieillesse,

  combattre la couperose et les rougeurs diffuses,

  prévenir les rides…

En massage matin et soir, pendant au moins une semaine, le jus de citron pur est également très efficace dans le soin des mains, notamment pour :

  les protéger des engelures,

   estomper les taches de vieillesse,

  et renforcer les ongles lorsqu’ils sont cassants. 

   Le pamplemousse

Pour les soins du visage, les indications du jus de pamplemousse sont sensiblement les mêmes que celles du jus de citron, mais étant beaucoup plus adoucissant, il est conseillé de mélanger les deux dans le cas d’une peau grasse et sensible.

Et dans celui d’une peau hypersensible, il sera plus judicieux d’utiliser uniquement le jus de pamplemousse.

On préparera un masque adoucissant, tonique et régulateur de la microcirculation de surface en mélangeant :

        une cuillère à soupe de jus de pamplemousse

        un blanc d’œuf battu en neige

        et une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse.

Etaler le mélange bien homogénéisé sur une mousseline puis appliquer le cataplasme sur le visage.

Laisser agir une dizaine de minutes avant de retirer le masque avec du coton imbibé d’eau distillée ou d’eau de fleur d’oranger.

   L’orange, la mandarine et la clémentine

Ces trois agrumes partagent le même effet adoucissant et rafraîchissant, qui fait de leur jus un excellent démaquillant.

Ils embellissent la peau en lui donnant un aspect satiné et rajeuni.

Protecteurs des vaisseaux capillaires et régulateurs de la microcirculation de surface, ils conviennent particulièrement bien aux peaux sèches, sensibles, couperosées ou présentant des rougeurs diffuses.

  Pour le démaquillage

Utiliser un coton imbibé de jus ou même directement des quartiers de fruits coupés à vif, puis passer un coton propre pour retirer les impuretés.

Laisser sécher avant de lotionner avec une infusion ou de l’eau de fleur d’oranger.

  Pour les soins

Deux fois par semaine, préparer un masque avec de la pulpe écrasée et étalée sur une mousseline.

Appliquer en cataplasme pendant quinze minutes.

Nettoyer en lotionnant avec une infusion ou de l’eau de fleur d’oranger.

amla poudre vitamine C Jean-Baptiste Loin 


Pour profiter de la complémentation la plus assimilable et la moins onéreuse en vitamine C, La Ferme de Paula vous propose de l’Amla en poudre que vous pouvez utiliser en macération ou décoction pour enrichir les cosmétiques présentés dans cet article et/ou intégrer directement dans vos jus de fruits.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Votre peau et les agrumes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Emilie Arama
Invité
Emilie Arama

Bonjour je vous lie très régulièrement et vous remercie du fonds du cœur pour ces informations qui me sont très utiles .Encore merci et ayez une bonne journée.

Christiane
Invité
Christiane

merci

Monique
Invité
Monique

merci je prend bien note de tout ce que vous n’envoyer merci encore..

Dominique
Invité
Dominique

merci beaucoup .

wpDiscuz