Détoxiquez votre foie en éliminant les calculs biliaires

22
Détoxiquez votre foie en éliminant les calculs biliaires : cure d'Andreas Moritz

Bien qu’on connaisse couramment les calculs rénaux et leur impact négatif sur la santé, les calculs biliaires ou hépatobiliaires sont pour leur part bien moins célèbres.

Pourtant selon Andreas Moritz, qui devint pour sa propre survie un spécialiste des fonctions digestive et hépatique dès l’adolescence, ils sont à la base de nombreuses maladies et demeurent parmi les affections les moins bien dépistées par la médecine conventionnelle.

Ostéoporose, fibromyalgie, cancer, sclérose en plaques, maladie d’Alzheimer, pancréatite, hépatites, maladies cardiaques, S.I.I., obésité, maladies articulaires, cirrhose du foie, et bien d’autres maux pourraient être directement liés à ces fameux calculs empêchant la bile de s’acquitter pleinement de sa tâche.

On sait aujourd’hui que les calculs rénaux sont des agrégats de cristaux formés dans les reins par les minéraux alimentaires, pouvant obstruer l’écoulement de l’urine.

A la longue ce phénomène provoque infections et insuffisances rénales pouvant elles-mêmes amener à l’accumulation de dépôts de minéraux dans le système urinaire.

Accumulation conduisant à la rétention d’eau, au surpoids, à l’hypertension artérielle et à une cascade d’autres problèmes devenant de plus en plus graves.

Mais que sait-on à propos des calculs biliaires ?

 

Les calculs biliaires, qu’est-ce que c’est ?

Les calculs biliaires sont des pierres, molles ou dures, se formant dans la vésicule biliaire.

Encombrant les canaux biliaires et nuisant à leur bon fonctionnement, ils sont principalement constitués de :

   cristaux de cholestérol,

   calcium,

   pigments comme la bilirubine,

   et d’acides gras à longue chaîne.

Bien qu’ils soient généralement issus d’un mélange de tous ces éléments, certains calculs sont plus volontiers d’origine calcique, comme c’est assez souvent le cas de ceux que l’on retrouve chez des sujets chinois ou japonais.

Cependant ils peuvent également contenir :

   des sels biliaires,

   de l’eau,

   du mucus,

   des toxines,

   des bactéries,

   des parasites morts,

   ainsi que de la lécithine.

Et, dans la mesure où la médecine moderne peine à identifier certaines formes de calculs non calciques situés dans le foie, la plupart des personnes qui en ont dans la vésicule biliaire ne le savent pas.

calculs biliaires nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

Les calculs et boues biliaires trop souvent mal diagnostiqués

Comme l’explique Andreas Moritz dans son livre L’incroyable nettoyage du foie et de la vésicule biliaire, chaque patient souffrant d’une maladie chronique fabrique la plupart du temps d’abondantes quantités de calculs biliaires au niveau du foie.

Bien que le cholestérol, que l’on retrouve également dans la bile liquide, soit le premier composant de calculs « mous » issus d’acides gras et d’un certain nombre d’autres matières organiques ayant abouti dans les voies biliaires, moins répandus en Occident, mais extrêmement courants en Extrême Orient, les calculs peuvent également être « durs », calcifiés dans le foie. 

Or si ces calculs durs, ou les gros calculs, sont facilement détectables par des examens modernes, il n’en va pas de même pour les calculs mous, non calcifiés.

Le fait que la majorité des calculs mous soient simplement figés en un amas de bile et d’autres matières organiques, les rend pratiquement invisibles aux rayons X, aux ultrasons et aux tomographies par ordinateur (CT). 

Seules de très importantes quantités de calculs à base de cholestérol, ou d’autres amas de graisse, peuvent être révélées par une échographie, et seront le plus souvent considérées par les médecins comme un foie trop gras.

Dans ce cas on vous aura alors probablement diagnostiqué un tissu adipeux en excès dans le foie, sans considérer l’éventualité que vous ayez des calculs biliaires intra-hépatiques, puisque la plupart des petits calculs du foie ne sont pas détectables par une échographie ou tomodensitométrie.

Ce n’est qu’en consultant d’éminents spécialistes recourant à une analyse minutieuse que vous pourriez éventuellement savoir si quelques-uns des petits canaux biliaires ont été dilatés en raison d’une obstruction anormale.

Bien que le foie soit un des organes les plus importants de l’organisme, ses dommages s’avèrent bien trop souvent sous-diagnostiqués.

Et même lorsque les premières étapes de la formation de calculs dans les conduits biliaires sont effectivement reconnues, les équipements médicaux ne disposent d’aucun traitement pour soulager cet organe vital de la lourde charge lui incombant.

D’aucuns auraient finalement recours à une fort malheureuse ablation de la vésicule biliaire, n’offrant pas de véritables améliorations sur long terme et pouvant bien naturellement être évitée.

 

Les résultats de la cure d’Andreas Moritz

Si la cure que suggère Andreas Moritz n’est pas faite pour tout le monde, tant son efficacité peut s’avérer quelque peu déstabilisante pour les organismes les plus touchés par des troubles sous-jacents, de nombreux témoignages invitent tout de même à penser qu’elle est néanmoins surprenante.

Prenons parmi tant d’autres l’exemple de la Doctoresse anglaise Diane Philips qui déclare avec enthousiasme :

« Après avoir entendu parler du nettoyage du foie par un ami, j’étais assez intriguée, mais je remettais toujours à plus tard.

Souffrant de graves problèmes de santé depuis plusieurs années, j’ai finalement fait le pas après plusieurs mois et démarré le protocole de nettoyage, mais je ne m’attendais pas vraiment à obtenir de bons résultats.

A mon grand étonnement, le lendemain, j’ai excrété environ six cents calculs biliaires de taille et de couleurs variables et le soulagement a été immédiat.

J’étais plus calme, beaucoup moins irritable et j’avais une plus grande clarté d’esprit.

A ce jour, j’ai fait cinq nettoyages et mon corps fonctionne à nouveau presque normalement… je considère que le nettoyage du foie a joué un rôle important dans mon rétablissement.

Il fera certainement partie de mon programme de santé pour le reste de ma vie. »

Une déclaration avisée d’une spécialiste de la santé, qui au cas où elle ne donnerait pas envie d’envisager immédiatement ce protocole, invite indéniablement à mieux comprendre cet organe central qu’est le foie, et pourquoi il est si crucial pour la santé.

 

Le rôle essentiel du foie et de la vésicule biliaire

Le foie agit comme un filtre permettant de nettoyer le sang en désactivant l’effet potentiellement nocif de substances susceptibles d’empoisonner le système sanguin, et par ce biais de nombreux autres organes.

Cela on s’en doutait déjà, en revanche, ce que nous apprend plus précisément Andreas Moritz dans son ouvrage très complet, c’est qu’il permet entre autres d’équilibrer certaines hormones tout en neutralisant l’effet délétère de certains poisons comme l’alcool ou les médicaments chimiques.

Et ce sont les cellules de Kupffer, spécialement adaptées aux vaisseaux sanguins du foie, qui épongent les éléments nocifs et organismes infectieux atteignant cet organe clé depuis l’intestin.

Le foie expulse ensuite les déchets via son complexe de voies biliaires, sachant qu’un foie sain reçoit et filtre un litre et demi de sang par minute et produit près d’un litre de bile par jour.

Ce processus assure par la suite le bon fonctionnement de toutes les activités dans le foie, et dans le reste du corps.

Néanmoins, lors de l’apparition de calculs obstruant les voies biliaires, sa capacité à détoxifier le sang de toutes les substances toxiques diminue considérablement.

Par la même occasion il se trouvera incapable de distribuer les quantités appropriées de nutriments et d’énergie qu’il lui incombe de livrer aux différents organes.

Il en résultera un affaiblissement de l’homéostasie de l’individu, conduisant à la rupture d’importants systèmes et sous-systèmes tout en induisant un important stress oxydatif.

 

La fonction sous-estimée de la bile

Fluide visqueux au goût amer et au pH fortement alcalin, contrairement à ce que l’expression populaire porte à croire, une insuffisance biliaire pourrait être bien plus grave que de trop s’en faire.

Effectivement un déficit de bile amène :

   l’acide chlorhydrique qui va de l’estomac vers l’intestin grêle à provoquer de redoutables brûlures au niveau du tractus gastro-intestinal,

   et les aliments ingérés à n’être que partiellement, voire pas du tout digérés.

Par exemple, pour que l’intestin grêle digère et absorbe les graisses contenues dans l’alimentation, celles-ci doivent nécessairement être dissoutes et traitées par la bile.

Si ce processus est entravé, les graisses non digérées et les autres déchets atteignent directement le côlon, où il ne restera plus que les bactéries intestinales pour décomposer une partie de ces graisses en acides gras ou les excréter dans les selles.

Cependant, comme il se trouve que les graisses sont plus légères que l’eau, elles seront sans doute amenées à flotter dans les selles.

Et quand la graisse n’est pas absorbée, le calcium n’est pas assimilé non plus, ce qui amènera rapidement le sang à être en carence.

Ce n’est que plus tard que le sang prendra enfin son complément de calcium dans les os, les privant purement et simplement d’un de leurs principaux constituants.

C’est pourquoi Andreas Moritz affirme que la plupart des problèmes de densité osseuse ou ostéoporose, proviennent d’une sécrétion de bile déficiente et d’une mauvaise digestion des graisses plutôt que d’une consommation insuffisante de calcium.

En outre, le corps a besoin des graisses pour l’aider à digérer et faire bon usage des protéines et des glucides, mais bien entendu pour digérer ces graisses, le foie et la vésicule biliaire doivent libérer des quantités suffisantes de bile.

Une faible sécrétion biliaire empêchera donc à de nombreux aliments d’être convenablement digérés, les conduisant tout droit à une décomposition par les bactéries intestinales.

Par conséquent :

   gaz abdominaux persistants,

   sensation d’inconfort,

   et ballonnements, 

sont parmi les premières indications montrant que cette importante fonction hépatique a été sérieusement compromise.

 

Comment savoir si j’ai des calculs biliaires ?

L’impressionnante liste des symptômes qui va suivre, qui est pourtant non exhaustive tant Andreas Moritz en dénombre, présente les plus importants états relatifs à un dysfonctionnement du système hépato-biliaire, donc à la probabilité de calculs.

Il recense ainsi les signes révélateurs suivants :

   petit appétit

   fringales

   diarrhée

   nausées

   vomissements fréquents

   douleur dans l’abdomen supérieur

   tremblements et frissons

   constipation

   selles couleur d’argile

   hernie

   flatulence

   hémorroïdes

   douleur sourde sur le côté droit

   difficulté à respirer

   cirrhose du foie

   hépatite

   plusieurs infections

   taux de cholestérol élevé

   pancréatite

   maladies du cœur

   troubles cérébraux

   ulcères duodénaux

   nausées et vomissements

   personnalité « bileuse » ou colérique

   dépression

   impuissance

   autres problèmes sexuels

   maladie de la prostate

   problèmes urinaires

   déséquilibres hormonaux

   troubles de la menstruation ou de la ménopause

   problèmes de peau

   étourdissements et évanouissements

   perte du tonus musculaire

   teint morbide

   langue brillante ou couverte de blanc ou de jaune

   goutte

   asthme

   allergies

   problèmes de dents et de gencives

   jaunissement des yeux et de la peau

   sciatique

   maladies articulaires

   ostéoporose

   obésité

   fatigue chronique

   maladie du rein

   cancer

   sclérose en plaques et fibromyalgie

   maladie d’Alzheimer

   extrémités froides

   chaleur et transpiration excessive dans la partie supérieure du corps

   insomnies…

 

Les traitements que vous ne voulez pas suivre pour éliminer vos calculs biliaires

Pour traiter les calculs biliaires l’allopathie propose généralement soit de dissoudre les calculs directement dans la vésicule biliaire, soit de procéder à une ablation pure et dure de la vésicule.

Cependant, Andreas Moritz pense que ces traitements n’ont « aucune incidence bénéfique sur la grande quantité de calculs encombrant les canaux biliaires du foie.

L’ablation chirurgicale de la vésicule biliaire ou de ses calculs n’augmente pas sensiblement l’écoulement de la bile, parce que les calculs qui sont bloqués dans les canaux biliaires du foie continuent d’empêcher la sécrétion biliaire »

Il va de soi qu’une médecine non holistique est par définition incapable de se pencher sur l’origine de la maladie de la vésicule biliaire.

Si « le soulagement à court terme qu’un patient peut éprouver après que sa vésicule biliaire a été retirée peut l’amener à penser qu’il est guéri, beaucoup d’autres continuent de ressentir la même douleur que lorsqu’ils avaient encore leur vésicule biliaire.

La dépréciation continue et souvent aggravée d’une sécrétion appropriée de bile par le foie peut mener à l’apparition de problèmes de santé beaucoup plus graves que simplement la maladie de la vésicule biliaire. »

Dans son livre il décrit une procédure simple qui élimine en toute sécurité et efficacement non seulement les calculs biliaires, mais également les centaines et les milliers de calculs contenus dans le foie dont très peu d’individus ont conscience.

Pour ce faire il préconise une approche peu onéreuse qui conviendra à tous ceux souhaitant détoxiquer naturellement leur foie et leur vésicule biliaire pour retrouver un fonctionnement optimal les mettant à l’abri des nombreuses maladies qui peuvent en découler.

Même les personnes qui n’ont plus de vésicule biliaire pourront profiter de ce nettoyage du foie qui leur fera grand bien, puisqu’en l’absence de cet organe clé elles ont tendance à avoir encore bien plus de calculs dans le foie que les personnes dont la vésicule biliaire est inefficace.

 

A qui la cure de détoxication du foie ne conviendra pas… tout de suite ?

Si de manière générale il est conseillé par l’auteur d’éviter les médicaments de synthèse qui pourraient empêcher de relâcher tous les calculs lors d’un nettoyage du foie, il émet tout de même quelques autres contre-indications et mises en garde.

Contre-indications qu’il ne conviendra d’ailleurs sans doute pas de prendre au pied de la lettre, dans la mesure où il explique bien clairement qu’après avoir attendu un certain temps ou résolu tel problème, il sera toujours temps de profiter pleinement de la cure.

Concernant les médicaments anticancéreux et chimiothérapies :

En cas de chimiothérapie il est préconisé d’attendre 6 à 8 mois après le dernier traitement.

En raison de sa forte toxicité une chimiothérapie provoquera certes une quantité excessive de calculs biliaires intra-hépatiques, toutefois il faudra un certain temps avant que les toxines chimiques soient absorbées par la bile et transformées en calculs.

Faire un nettoyage du foie trop tôt après avoir reçu ce genre de traitement libérerait une dangereuse quantité de poisons dans le tractus intestinal et provoquerait littéralement des trous de brûlures à travers la membrane.

Concernant les médicaments pour la thyroïde :

Que ceux ayant subi une ablation de la thyroïde ou souffrant d’hypothyroïdie et consommant des médicaments pour la thyroïde se rassurent, ils peuvent continuer à les prendre en faisant le nettoyage du foie.

C’est d’ailleurs l’une des rares exceptions à la règle invitant à ne pas consommer de médicament dans ce laps de temps.

Les contre-indications :

Si vous êtes dans l’un des cas suivants, il vous sera conseillé d’attendre ou de résoudre les troubles de manière plus appropriée avant d’entamer votre cure :

   occlusions intestinales

   faiblesse ou insuffisance pondérale

   colite ulcéreuse

   infection aigüe

   constipation et hémorroïdes

   grossesse et allaitement

   cycles menstruels

   stent dans le conduit biliaire. 

Enfin, en cas de diabète vous trouverez dans l’ouvrage d’Andreas Moritz des conseils pour adapter la cure afin d’obtenir un niveau de glycémie optimal qui ne vous empêchera pas de recourir à ce nettoyage du foie.

 

Qui était Andreas Moritz ?Andreas Moritz nettoyage du foie

Souffrant d’arthrite rhumatoïde juvénile, d’une arythmie sévère, ainsi que de nombreux autres graves problèmes de santé diagnostiqués dans la petite enfance, les médecins prédisaient que le jeune Andreas ne dépasserait pas l’adolescence.

C’est la raison pour laquelle il étudia avec discernement le fonctionnement du système digestif ainsi que tout ce que les médecines naturelles pouvaient lui offrir, dès qu’il fut en âge d’assimiler de telles connaissances.

Par conséquent il abandonna par exemple la consommation de viande qu’il comprit être un facteur déterminant dans son intoxication, et vécut, contre toute attente, près de soixante ans avant d’être rattrapé par les suites de ses problèmes infantiles.

Spécialiste de l’Ayurveda qu’il a étudié près de dix ans en Inde, il obtint son diplôme en Nouvelle-Zélande où cette thérapie naturelle est largement reconnue.

Mais il a également étudié intensément la diététique, l’iridologie, le shiatsu, la médecine énergétique et intuitive.

Il fut notamment l’un des pionniers occidentaux de l’observation médicale de la relation entre le corps et l’esprit.

Inspiré des charmes chinois et mandalas tibétains il créa une forme d’art tout à fait atypique qu’il baptisa Ener-Chi-Art basée sur l’encodage par rayonnement lumineux de peintures à l’huile, développée non seulement pour le plaisir des yeux, mais également pour restaurer l’énergie vitale, ou Chi. 

Auteur de nombreux ouvrages détonnant sur le thème de la santé, il est à l’origine d’une thérapie sonique qu’il appella Santémonie Sacrée, consistant en la pratique de sons aux fréquences particulières pouvant guérir les peurs, les traumatismes, les allergies…

C’est peu avant son décès en Octobre 2012 qu’il publia la version entièrement remaniée de son livre, considéré comme un apport fondamental à la santé de l’homme moderne, intitulé en français : L’incroyable nettoyage du foie et de la vésicule biliaire.

 

Une nouvelle perspective sur le cancer

Selon Andreas Moritz, qui apporte un point de vue pour le moins novateur sur la question du cancer, cette pathologie qui touche tant de personnes ne serait pas une maladie mais… un mécanisme de survie.

Il précise que le cancer est le symptôme d’une cause implicite avec laquelle le corps tente de s’harmoniser en produisant des cellules supplémentaires appelées cellules cancéreuses.

De cette manière l’organisme chercherait en réalité à survivre à une menace et non pas de participer à un processus d’autodestruction comme la médecine officielle le prétend.

Dans la société moderne les causes de ce phénomène pourraient être aussi diverses qu’abondantes :

   radiations

   tomodensitogramme ou rayons X

   toxines

   métaux lourds

   poisons chimiques

   alimentation industrielle

   pollutions environnementales…

Or, selon Andreas Moritz, ce serait lorsque le corps réagit pour se débarrasser de ces menaces, qu’il fabriquerait ce que l’on appelle communément un cancer, étant en fait la réponse de l’organisme pour s’auto-guérir des menaces d’ordre environnemental, diététique ou même psychologique.

Il était donc d’avis qu’au lieu de supprimer le cancer nous ferions mieux de travailler en harmonie avec le corps pour l’aider à aboutir complètement ce processus de guérison.

 Jean-Baptiste Loin 

Pour suivre la cure de détoxification du foie que préconise Andreas Moritz, je vous suggère vivement de vous procurer son ouvrage disponible en deux tomes.
L'incroyable nettoyage du foie selon Andreas Moritz Tome 2L'incroyable nettoyage du foie selon Andreas Moritz Tome 1

Le premier vous permettra de comprendre magistralement les mécanismes évoqués dans cet article, ainsi que toutes les maladies sous-jacentes pouvant être issues d’un mauvais fonctionnement de votre système hépato-biliaire.

Le second de suivre la cure pas à pas tout en l’adaptant à votre cas particulier.

Attention : les conseils prodigués dans cet ouvrage ne sont pas à prendre à la légère ou à effectuer partiellement, c’est pourquoi j’ai préféré n’en rien dire plutôt que de ne vous en dévoiler qu’une partie.

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Détoxiquez votre foie en éliminant les calculs biliaires"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Anonyme
Invité
Anonyme

Bonjour,
j’imagine que vous avez vous-même testé cette cure, avant de la proposer à vos lecteurs. Qu’en avez vous conclu?

Cordialement,

AHA

Serge
Invité

Bonjour,

Vous trouverez de nombreux témoignages ici :
http://www.docteurnature.org/temoignages/

Vous trouverez aussi de nombreux forums sur ce sujet.

maindron
Invité
maindron

bjr c est koi comme solution je dois me faire opere j ai peur je voudrais essay votre solution si sa marche

Claude BESNOU
Invité

Pourquoi faudrait-il tester des soins à un problème de santé?
D’abord, il faudrait avoir ce problème de santé! Sinon quoi?
Drôle de question.

Dominique
Invité
Dominique

Merci pour cette grande source d’information .

habib
Invité
habib

Merci. .. bon à savoir

Melisse
Invité
Melisse
Bonjour, La cure de nettoyage du foie d’Andreas Moritz ressemble beaucoup à celle proposée par le Dr Clark (olive citron..etc.. ) et selon le magasine Plante et santé d’octobre 2015 il est dit je cite : A la fin du traitement de gros calculs verdâtres, parfois de 2 à 3 cm sont éliminés. Le résultat est impressionnant mais il n’est vraiment pas compatible avec la physiologie des voies biliaires. Le canal cystique qui permet à la bile d’être excrétée mesure que …2 millimètres de diamètre. Sans méjuger de l’action globale de cette cure, il semble toutefois que les éléments éliminés… Lire la suite »
Luc
Invité

Merci.

Mélanie
Invité
Mélanie

Bonjour, je suis assez d’accord avec Melisse car pour ma part un debut de cure c’est terminé par une opération et ablation de la vésicule justement le caillou était vraiment trop gros et si les douleurs n’avaient pas été aussi atroce cela aurait pu se solder en pancréatique aigu…c’était un début d’ailleurs …Les canaux sont trop petits et il faut être prudent et faire une échographie avant d’entamer un tel protocole. Merci pour vos articles en attendant.

Yveline
Invité
Yveline

merci

Pierres
Invité
Pierres

Bonjour,
Ayant une stéatose et une douleur au foi, j’ai entrepris le nettoyage du foi à partir du livre Moritz et j’en suis au 3ème cycle.
la 1ere fois, aucun « calcul », mais de nombreuses paillettes dorées. La 2nde fois une petite dizaine de calculs et rien la troisième fois.
Je suis scrupuleusement les indications, comment dois je interpréter ces résultats… décevants !
Merci par avance de votre réponse

Pierre Arthapignet
Invité
Pierre Arthapignet

Ma question est sans réponse ?
Dois je espérer ou désespérer ?
😉
Merci du temps que vous pourrez prendre pour m’apporter quelques éclairages utiles.
Cdt

TarikBen
Invité
TarikBen

Bonsoir,

J’ai quelques petites questions à propos de la cure de détoxification du foie que préconise « Andreas Moritz » dans son livre. Mes questions sont les suivantes :

1- Si on veut remplacer le jus de pomme par le vinaigre de cidre de pomme, alors quelle quantité utilisé par jour (du vinaire avec de l’eau).

2- Pour l’hydrothérapie (Nettoyage du côlon), est-ce qu’on peut utiliser certaines hydrolats (eaux florales) pour cette opération, quels hydrolats et à quelles quantités et à quelles heure ?

3- Combien de fois on peut répéter cette cure de nettoyage ?

Merci d’avance.

Tarik Ben.

Cordialement.

JC
Invité
Cher Monsieur​, Cher Jean-Baptiste, Merci de partager vos travaux et expériences. J’ai pris le temps de lire cet article par le menu, avec attention cela va sans dire, même si je connaissais assez bien le sujet. Intoxiqué au métaux lourds, j’ai fait cette cure en 2012, sur les conseil du médecin helvétique, avec lequel je travaille pour ma désintoxication. Je l’ai fait concentrée sur une semaine, mais elle pouvait se faire sur deux, ou trois semaines de mémoire. 1, nettoyage de l’intestin par des gélules de phyto contenant notamment du clou de girofle, 2 nettoyage des reins avec une tisane,… Lire la suite »
TarikBen
Invité
TarikBen

J’attends toujours la réponse ?

Jean-Christophe
Invité
Jean-Christophe

Merci

renau
Invité
Bonjour, J’ai fait une échographie de ma vésicule biliaire suite à une crise qui m’a amené aux urgences, il y a trois gros calculs. J’ai utilisé la technique du docteur MORITZ pour le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire à la lettre et au timing prés et cela a permis à mon corps d’éliminer dans le derniers jours et les deux suivants environ 152 lithiases de couleurs vertes,une trentaines de couleurs brun jaune et trois de couleurs marrons foncés. Je me suis senti en trés bonne forme la semaine suivante. J’ai fait une échographie de ma vésicule a… Lire la suite »
guy
Invité

La méthode que vous décrivez ne fonctionne pas. J’ai fait 7 fois le protocole et ai évacué des « cailloux » gros comme des raisins, mais j’ai fait des échographies avant ou on voyait deux gros cailloux de 24mm et 18mm et après les cures lavement au café, tisanes péruvienne et bien sur les 7 cures Moritz et bien les cailloux sont toujours là et on même un peu grossi. Les cailloux évacués ne sont pas des cailloux mais des réaction chimiques avec l’huile d’olive.

wpDiscuz