La mélaleuque, la meilleure des huiles essentielles

1
huile essentielle de melaleuca alternifolia ou tea tree

Puissant antiseptique, amie de la peau et des voies respiratoires, l’huile essentielle de Melaleuca alternifolia est certainement, plus qu’aucune autre, celle qu’il faut avoir dans sa pharmacie familiale. 

Avec le Niaouli ou Melaleuca quinquenervia, le Cajeput ou Melaleuca cajeputi, et les Eucalyptus globulus, radiata et smithii, la Melaleuca alternifolia appartient à la famille des myrtacées.

Cette plante pousse en Australie septentrionale ou, plus exactement, en Nouvelles Galles du Sud.

Elle se multiplie volontiers dans des sols marécageux, par des surgeons généralement assez vivaces pour mettre l’espèce à l’abri des agressions naturelles et humaines.

Il semblerait, en effet, que cet arbre, un peu comme le Ginkgo biloba, soit doué d’une résistance peu commune à la sécheresse, aux inondations et aux incendies.

L’huile essentielle est pratiquement incolore, quelquefois jaune très pâle, toujours limpide, et dégage une odeur caractéristique et fraîche.

Elle est obtenue par distillation à la vapeur des feuilles et des branches terminales à l’état frais.

 

De l’usage traditionnel à l’usage moderne

Les aborigènes utilisaient les feuilles, en macération, pour désinfecter l’eau de boisson, et s’en servaient pour soigner les plaies et les blessures.

Plus tard, le soldat australien ne partait jamais à l’exercice ou en guerre sans un flacon d’huile essentielle de melaleuca.

Aujourd’hui, cette huile essentielle est employée médicalement, en usages interne et externe, ou dans la cosmétique sous forme de shampooings, crèmes, savons et déodorants, pour ses vertus antiseptiques et dermatologiques.

 

Un puissant anti-refroidissement

L’HE de mélaleuque est avant tout un exceptionnel antiseptique, d’ailleurs doublé d’un calmant et d’un analgésique assez efficace, que l’on conservera donc en permanence dans l’armoire à pharmacie familiale ou sur soi, notamment pour soigner les rhumes et les infections respiratoires.

Pour ce qui concerne les affections des voies respiratoires, que ce soit bronchite, rhume, grippe, fièvre, sinusite ou même coqueluche, on frictionnera le nez avec une goutte d’huile essentielle, et on se gargarisera avec un peu d’eau additionnée d’une autre goutte.

On peut aussi adjoindre à ce traitement de base des inhalations confectionnées avec cinq gouttes de cette huile dans de l’eau chaude, et/ou des frictions du dos et de la poitrine.

Dans tous les cas, ne jamais oublier de disposer un mouchoir imbibé de trois gouttes d’essence près de l’oreiller avant de s’endormir.

Enfin, il sera très bénéfique de diffuser cette essence en synergie avec des huiles essentielles d’eucalyptus globulus ou radiata, de ravensare et de romarin à cinéole.

Contre-indiquée en cas de grossesse et d’allaitement, et interdite aux enfants de moins de huit ans.

 

Une amie de la peau

L’HE de mélaleuque est une merveilleuse médication, à appliquer par voie externe, contre de nombreux problèmes cutanés comme l’acné, les pustules, les furoncles, les poux, l’herpès, les verrues, les gerçures, les inflammations et autres irritations de la peau…

On lavera tout d’abord  soigneusement les zones à traiter, puis on appliquera trois gouttes d’huile essentielle, généralement trois fois par jour au début du traitement, puis, après amélioration, une seule fois.

 Acné : Trois fois par jour, enduire chaque bouton d’une goutte d’huile essentielle à l’aide d’un coton-tige.

 Cheveux : Avant le lavage, appliquer cinq gouttes sur le cuir chevelu en massant, puis à nouveau cinq gouttes au moment du shampooing. Laisser agir cinq minutes et rincer.

 Coups de soleil : Massages légers avec quatre gouttes.

 Coupures : Nettoyer soigneusement la blessure, puis appliquer deux gouttes en massant doucement.

 Gingivite : Après brossage des dents, appliquer une goutte sur la zone sensible.

 Herpès : Une goutte plusieurs fois par jour.

 Mycoses : Après lavage méticuleux des zones atteintes, appliquer trois gouttes deux fois par jour en massant.

 Piqûres d’insectes : Enduire la piqûre d’huile essentielle deux fois par jour.

 Transpiration des pieds : Bains de pieds avec dix gouttes.

 Verrues : Une goutte plusieurs fois par jour.

 Contre-indication : Cesser l’utilisation si une irritation survient.

 Jean-Baptiste Loin 

*     *    *

Vous soignez-vous avec les huiles essentielles ?

Si oui, Jean-Baptiste Loin vous donne rendez-vous ici pour vous offrir encore plus d’informations 100% pratiques sur les huiles essentielles et les moyens les plus sûrs pour vous en servir au quotidien en usage familial.

Cliquez ici pour tout savoir

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La mélaleuque, la meilleure des huiles essentielles"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] un dentifrice qui renferme de l’huile essentielle de mélaleuque et laissez tremper votre brosse à dent dans de l’eau […]

wpDiscuz