La beauté de l’âge

1
la beauté de l'âge

La jeunesse est très loin d’être le seul âge de la beauté !

En réalité, plus on avance en âge, et plus on devient femme… et plus, par conséquent, on peut prendre conscience de sa vraie beauté.

De deux choses l’une…

Soit on accepte, prisonnière de la mode actuelle, de survaloriser la jeunesse et… de se considérer comme « vieille » à partir de 25 ans, si ce n’est de 18.

Soit on comprend que chaque âge a son charme et ses avantages.

La quarantaine et la cinquantaine se caractérisent par des prises de conscience et un épanouissement personnel sans aucune commune mesure avec la superficialité qui signe bien souvent l’adolescence et la jeunesse.

Or dites-vous bien qu’une telle superficialité relativise considérablement la beauté extérieure !

En fait, la beauté propre à la quarantaine et à la cinquantaine vient essentiellement de votre épanouissement.

C’est dire que celles qui essaient par tous les moyens de rester « jeunes », donc superficielles, voient généralement leurs tentatives de rajeunissement vouées à l’échec.

Il ne s’agit toutefois pas « d’accepter » l’âge comme une fatalité, mais au contraire d’en réaliser tous les aspects positifs… et Dieu sait s’ils sont nombreux !

Bien plus nombreux, en tout cas, que ceux de la jeunesse !

 

L’âge psychologiquebien vieillir au naturel : la beauté de l'âge

On peut reconnaître trois sortes d’âges :

  → l’âge chronologique,

  → l’âge biologique,

  → l’âge psychologique.

Pour ce qui concerne l’âge chronologique, il demeure évident que personne n’a de prise sur lui. Dès lors, pourquoi perdre son temps à s’en préoccuper ?

Par contre, l’âge biologique, autrement dit le vieillissement du corps, peut être grandement retardé grâce à une maîtrise des questions nutritionnelles et psychologiques.

L’aspect nutritionnel sera évidemment réglé par la supplémentation et la diététique.

C’est absolument essentiel, mais ce n’est pas tout !

En effet, le vieillissement est souvent accéléré par le stress, les problèmes psychologiques, ainsi que par les croyances et les conditionnements auxquels nous nous attachons.

Il va sans dire que la femme moderne, contrainte de travailler et de s’occuper de la maison et des enfants, subit un stress quasi constant qui ne contribue pas vraiment à son rajeunissement, ni d’ailleurs à son épanouissement.

Si elle n’atténue pas ce stress par la pratique assidue de la relaxation ou du Yoga, il est évident que la fatigue va s’accumuler et qu’elle va commencer très jeune à vieillir.

Mais le stress immédiat n’est pas le seul facteur en jeu. Les problèmes psychologiques, les complexes, les névroses, etc., contribuent aussi grandement au vieillissement prématuré.

On sait, par exemple, que le seul souvenir d’une tension libère le même flux d’hormones destructrices que cette tension elle-même.

Au-delà du stress ponctuel, les traces qu’il laisse dans le psychisme continuent donc leur œuvre négative dans le temps.

Inversement, les affects positifs, et notamment le fait d’être amoureuse, renforcent votre système immunitaire.

Cela étant, à défaut de pouvoir commander à volonté la survenue de tels affects positifs, il reste donc indispensable de traiter par des psychothérapies adaptées les résidus négatifs des expériences traumatisantes du passé.

Enfin, comme on l’a dit, le conditionnement actuel, avec sa valorisation excessive de la jeunesse, fabrique du vieillissement à partir d’un âge, il est vrai psychologiquement variable selon les individus, mais toujours trop précoce.

Pourtant, c’est sur cet âge psychologique que nous avons le plus de prise !

 

Réagir !activités pour bien vieillir : yoga, exercices, soins naturels

Pour faire face au vieillissement psychologique prématuré, et à toutes ses conséquences physiologiques, il est important d’apporter deux réponses.

La première doit inévitablement être personnelle et consister en une prise en main énergique.

La seconde, quant à elle, pourra être psychothérapeutique.

Pour ce qui est de la réaction personnelle à ce vieillissement, il conviendra avant tout de s’assurer la continuation d’une activité physique qui permettra à la fois d’éliminer les toxines, de s’oxygéner, de stimuler les fonctions organiques, et… de valoriser l’existence.

Et même lorsque l’activité professionnelle prendra fin, ce ne sera jamais une raison pour ne plus rien faire.

Le travail du troisième âge existe bel et bien. Il peut consister dans une activité sportive adaptée, dans le jardinage lorsqu’on est à la campagne, dans la création artistique ou littéraire, dans la garde des petits-enfants, dans les voyages, les conférences, les expositions ou les spectacles…

Les femmes de la quarantaine ou de la cinquantaine, elles, ne manquent généralement pas d’activités professionnelles, mais, au contraire, ne se ménagent généralement pas assez de moments de relaxation.

C’est là qu’intervient la seconde réponse, psychothérapeutique.

 

Les relaxationsrelaxation, yoga, exercices pour bien vieillir

Par psychothérapie il ne s’agit pas forcément d’entendre le divan du psychanalyste ou le groupe de cri primal.

La simple pratique d’une méthode de relaxation peut, la plupart du temps, suffire à minimiser les effets du stress et des névroses.

Qu’elles se soient inspirées de techniques orientales comme le Yoga ou le Taï Chi, ou encore des acquis de la psychologie et de l’hypnose occidentale, les différentes méthodes de relaxation constituent autant d’outils thérapeutiques et de moyens de se détendre.

Depuis des décennies, elles ont constitué le principal « secret » de jeunesse de ces personnes âgées qui semblaient ne jamais vouloir se résoudre à vieillir.

La méthode Vittoz, tout d’abord, a pour but premier de mettre le patient à l’écoute directe des stimuli de l’environnement, puis des sensations provenant de son propre corps, et enfin de son imagerie mentale.

Cette méthode, dont doit découler un accroissement de la présence consciente au présent, conviendra tout particulièrement aux personnes instables et inattentives.

Le Training Autogène de Schultz, quant à lui, est le modèle le plus classique d’hypno-relaxation, au carrefour de l’hypnose et du Yoga.

Une première approche à tendance corporelle est suivie d’un second cycle à visée psychothérapeutique.

Cette méthode tend à permettre la réduction des tensions, à développer la maîtrise de soi, et à combattre l’anxiété et divers troubles psychosomatiques.

La méthode Jacobson insiste pour sa part sur le rapport entre les émotions et les tensions musculaires.

Le protocole de base de cette relaxation progressive se décompose comme suit : « ne rien faire, ne rien penser, porter son attention sur chaque partie de son corps, percevoir la différence entre périodes de contraction et périodes de décontraction musculaires ».

La Sophrologie de Caycedo, enfin, aborde toutes les techniques relaxologiques, dynamiques aussi bien que statiques, et couvre le plus vaste éventail d’applications possible.

Elle peut apporter une aide appréciable dans des cas d’insomnie, d’anxiété, de nervosité, de dépression, de prise de poids, d’alcoolisme, de tabagisme, de dermatoses, d’impuissance ou de frigidité, et peut aussi préparer à une intervention chirurgicale, optimiser une anesthésie, etc.

 

Le Yogayoga pour rester jeune, bien vieillir et être heureuse !!

Le Hatha Yoga, tout comme la relaxation, lutte contre les effets du stress et permet à beaucoup d’adeptes du naturel de rester en bonne santé jusqu’à un âge avancé.

Mais ce même Yoga permet aussi d’éviter les rechutes après une kinésithérapie, une chiropractie ou une intervention ostéopathique.

De nombreux accidentés, des personnes âgées ainsi que des inadaptés physiques ou mentaux, pratiquent donc avec bonheur les postures classiques du Hatha Yoga ; et des professeurs spécialisés dans ces sortes de rééducations ont été formés depuis bien des années.

Ce Yoga est également recommandé aux insomniaques, aux personnes souffrant de troubles circulatoires ou digestifs, aux asthmatiques, aux arthritiques ou tout simplement à tous ceux qui souffrent du dos.

Enfin, le Hatha Yoga de santé est tout à fait indiqué stimuler la concentration et la mémoire.

 Viviane de Saint-Urbain 

formation en ligne anti-âge

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La beauté de l’âge"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] On peut reconnaître trois sortes d’âge : […]

wpDiscuz