22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels

11
Antibiotiques naturels

Mieux que les antibiotiques, les huiles essentielles et les teintures mères sont capables d’éradiquer la plupart de vos maladies infectieuses, bactériennes ou virales. 

Quelle est la meilleure façon de soigner une maladie infectieuse ?

L’aromatogramme personnalisé !

L’aromatogramme définira avec précision les huiles essentielles capables d’annihiler vos microbes ou virus. 

A défaut, rien ne vous empêche évidemment d’utiliser certains antibiotiques naturels classiques pour lutter contre telle ou telle affection, tout au moins tant qu’elle n’atteint pas un stade trop grave.

Les antibiotiques naturels, rappelons-le, sont essentiellement des HE, des TM et des compléments nutritionnels comme l’extrait de pépins de pamplemousse.

Même s’ils sont naturels, entourez leur consommation de toutes les précautions d’usage, notamment s’il s’agit d’huiles essentielles car elles ne sont pas forcément bien supportées par tous. 

Attention : les HE nécessitent la parfaite connaissance de leur mode d’emploi.

En effet, utilisées à l’état pur elles peuvent irriter, voire brûler, les muqueuses de la bouche ou la peau. prendre une huile essentielle avec du miel

On conseille généralement de les mélanger à du miel, à de l’alcool ou à du Disper, ou mieux encore à du Solubol, un produit végétal émulsifiant spécialement conçu pour l’aromathérapie (disponible en pharmacie). 

Mais les meilleures méthodes restent, à mon avis, le mélange dans des huiles végétales (HV).

Choisissez de préférence l’huile d’olive pour la voie orale, et l’huile d’amande douce pour les applications par voie cutanée. 

Petite astuce : si vous désirez concentrer l’action de l’HE au niveau des organes de la digestion, procurez-vous des gélules vides en pharmacie et… remplissez-en une de votre mélange HE-HV chaque fois que vous en avez besoin.  

Dans tous les cas, il importe surtout de ne jamais dépasser les doses prescrites.

Car, pour naturelles qu’elles soient, les huiles essentielles n’en demeurent pas moins des produits exceptionnellement concentrés dont tout abus s’avère dangereux.

Les indications

La durée des traitements qui suivent dépend bien entendu de l’évolution des troubles, et peut s’étendre de quelques jours à un mois,  selon l’affection.

Quoi qu’il en soit, pour mieux éradiquer les agents pathogènes, commencez ces traitements le plus tôt possible, car une fois bien installés les micro-organismes indésirables deviennent quelquefois excessivement résistants

De plus, une fois tués, pour les éliminer buvez beaucoup d’eau de source, éventuellement en partie sous forme d’infusions, mais toujours à la dose minimum de deux litres par jour

he lavande antibiotique naturel
Lavande

> Abcès dentaires 

  → Echinacea TM, cinquante gouttes dans un verre d’eau, à prendre trois fois par jour par voie orale ; 

  → HE de Melaleuca alternifolia, trois gouttes pures à appliquer sur la gencive dans la région de l’abcès avec un coton-tige, trois fois par jour ; 

   HE de lavande, trois gouttes dans un peu d’huile d’amande douce à appliquer à l’extérieur de la joue trois fois par jour.

Angines bactériennes 

   HE de thym et de niaouli, une goutte de chaque dans trente gouttes de Disper et du miel, par voie orale, tous les quarts d’heure les deux premières heures, puis trois gouttes de chaque dans cinquante gouttes de Disper et du miel, trois fois par jour ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans un peu d’eau par voie orale trois fois par jour ; 

   spray bucal à la propolis ; 

   HE de niaouli, quatre gouttes dans une cuillère à café d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onctions sur le cou tous les quarts d’heure les deux premières heures puis trois fois par jour.

> Angines virales

   HE d’origan et d’eucalyptus, une goutte de chaque dans trente gouttes de Disper et du miel, par voie orale, tous les quarts d’heure les deux premières heures, puis trois gouttes de chaque trois fois par jour ; 

   Echinacea TM, cinquante gouttes dans de l’eau, par voie orale, cinq fois par jour ; 

   spray bucal de propolis ; 

   HE de ravintsara, dix gouttes dans une cuillère à café d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onction sur le cou tous les quarts d’heure les deux premières heures puis trois fois par jour.

> Aphtes 

   HE de palmarosa ou de ravintsara, quatre gouttes dans trente gouttes de Disper et dans du miel trois fois par jour par voie orale pendant une semaine ; 

   HE de melaleuca alternifolia, une goutte pure appliquée avec un coton-tige sur l’aphte trois fois par jour. 

> Bronchites bactériennes 

   HE de sarriette et de thym, deux gouttes de chaque dans soixante gouttes de Disper et du miel, par voie orale, cinq fois par jour le premier jour puis trois fois par jour ; 

   Echinacea TM, trente gouttes dans de l’eau par voie orale, six fois par jour ; 

   HE de melaleuca alternifolia, quinze gouttes dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onction thoracique, cinq fois le premier jour puis deux fois par jour ; 

   HE d’eucalyptus radiata, cinq gouttes pures à faire pénétrer sur le pli des deux coudes, par friction légère à l’aide de la face interne des poignets, toutes les vingt minutes les deux premières heures puis trois fois par jour.

> Bronchites virales 

   HE de ravintsara, trois gouttes dans trente gouttes de Disper et du miel, par voie orale, quatre fois par jour ; 

   HE d’eucalyptus radiata, dix gouttes dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onction thoracique, trois fois par jour le premier jour puis deux fois par jour ; 

   HE de niaouli, cinq gouttes mélangées à quelques gouttes d’huile d’amande douce, à faire pénétrer par friction légère à l’aide de la face interne des poignets sur les plis des deux coudes, toutes les vingt minutes les deux premières heures puis quatre fois par jour.

> Cystite 

HE origan antibiotique naturel
Origan

   HE d’origan et de sarriette, deux gouttes de chaque dans quarante gouttes de Disper et du miel, par voie orale, quatre fois par jour ; 

   Piloselle TM, cinquante gouttes dans de l’eau par voie orale, quatre fois par jour ; 

   propolis en gouttes, cinq fois par jour ; 

   HE de lavande, huit gouttes pures par voie cutanée en onction sur le bas ventre à hauteur de la vessie, quatre fois par jour ; 

   boire beaucoup d’eau.

> Gastro-entérite 

   HE de mélaleuca alternifolia, trois gouttes dans quarante gouttes de Disper et un peu d’eau, par voie orale cinq fois par jour ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans un peu d’eau trois fois par jour par voie orale ; 

   HE de ravintsara, dix gouttes dans une cuillère à café d’huile d’amande douce par voie cutanée en onctions sur l’abdomen cinq fois par jour. 

> Gingivite 

   HE de melaleuca alternifolia, trois gouttes dans trente gouttes de Disper et dans du miel, quatre fois par jour par voie orale ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans un peu d’eau par voie orale trois fois par jour ; 

   propolis, dix gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau par voie orale et/ou en gargarismes ; 

   Echinacea TM, trente gouttes dans un peu d’eau par voie orale trois fois par jour, entre les repas ; 

   HE de ravintsara, trois gouttes dans trente gouttes de Disper et un peu d’eau, en gargarisme cinq fois par jour.

HE cyprès antibiotique naturel grippe
Cyprès

> Grippe 

   Cynara scolymus TM, Equisetum arvense TM, Ribes nigrum TM, aa qsp 125 ml, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale un quart d’heure avant chaque repas ; 

   HE de thym et de romarin, aa 0,75 g, plus HE de cyprès et de niaouli, aa 1g, dans de l’alcool à 90° qsp 125 ml, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas ; 

   décoction d’un clou de girofle pendant cinq minutes avec un peu de cannelle, puis infusion pendant vingt minutes d’une branche de thym, à boire très chaud, plusieurs fois par jour, avec le jus d’un citron et une cuillère à soupe de miel de lavande ; 

   diffusion d’HE de sauge, d’hysope ou de citron ; 

   vitamine C et magnésium.  

> Hépatite virale 

   Fumaria officinalis TM, Rubia tinctorum TM, Taraxacum dens leonis TM, aa qsp 125 ml, quarante gouttes par voie orale dans de l’eau chaude avant chaque repas ; 

HE romarin antibiotique naturel
Romarin

   HE de citron et de romarin, aa 2,5 g, dans de l’huile de pépins de raisin qsp 125 ml, quarante gouttes par voie orale avant chaque repas ; 

   tisane de sommités fleuries de fumeterre et de feuilles de cassis, aa 100 g, un bol par jour ; 

   tisane d’aubier de tilleul, un bol à midi ; 

   jus de radis noir frais, un demi verre chaque soir dans de l’eau de Vichy.

> Herpès labial 

   Arctium lappa TM, Ribes nigrum TM, Plantago TM, aa qsp 125 ml, cinquante gouttes dans le l’eau avant chaque repas, pendant un mois ; 

   HE de cyprès, de lavande et de rose, aa 1,5 g, élixir de papaïne qsp 125 ml, cinquante gouttes dans le l’eau tiède avant chaque repas, pendant un mois ; 

   application locale d’argile verte enrichie  de deux gouttes d’HE de rose toutes les heures.  

> Infections des reins 

   HE de thym et d’origan, deux gouttes de chaque dans cinquante gouttes de Disper et du miel, par voie orale, quatre fois par jour ; 

   Busserole TM, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale, quatre fois par jour ; 

   HE de niaouli et de palmarosa, trois gouttes de chaque dans une cuillère à café d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onction à la hauteur des reins, quatre fois par jour ; 

   HE de niaouli, cinq gouttes pures sur le pli des coudes, à faire pénétrer à l’aide de la face interne des poignets, toutes les vingt minutes les deux premières heures puis quatre fois par jour. 

> Infections intestinales

   Busserole TM, quarante gouttes dans un verre d’eau, par voie orale trois fois par jour pendant les repas pendant un mois ; 

   HE de thym, d’origan ou de sarriette, trois gouttes dans cinquante gouttes de Disper et dans du miel, par voie orale, trois fois par jour pendant trois semaines ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans un peu d’eau par voie orale trois fois par jour ; 

   HE de niaouli, dix gouttes dans une cuillère à café d’huile d’amande douce par voie cutanée sur l’abdomen deux fois par jour. 

> Oreillons adultes 

HE hedera felix antibiotique naturel
Hedera helix

   Hedera helix TM et Fumaria officinalis TM aa 12,5 g, plus Sambucus nigra TM qsp 125 ml, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas ; 

   HE de sauge et de cyprès aa 1,50 g, HE de thym et d’eucalyptus aa 1 g, dans élixir de papaïne qsp 125 ml, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas ; 

   nébulisât de prêle cinq fois par jour ; 

   décoction de racines de Windhoeck à raison de 30 g pour un grand bol, trois fois par jour ; 

   HE de cyprès 2 g, HE de genièvre 3,50 g, Calendula officinalis TM et Hedera helix TM aa 10 g, Axonge et lanoline et vaseline aa qsp 90 g, à appliquer localement deux fois par jour. 

> Oreillons infantiles 

   Fumaria officinalis TM, Rubus fructicosus TM, aa qsp 60 ml, une goutte par kilo de poids, dans de l’eau, par voie orale, avant chaque repas ; 

   HE de genièvre et de lavande, aa 1 g, alcool à 60° qsp 60 ml, une goutte par kilo de poids, dans de l’eau chaude, par voie orale, avant chaque repas ; 

   infusions de fleurs de sureau, à raison d’une cuillère à café par tasse, quatre fois par jour ; 

   HE de genièvre 2 g, Calendula officinalis TM et Sambucus nigra TM aa 10 g, axonge fraîche et lanoline et vaseline aa qsp 90 g, à appliquer localement sur le gonflement de la glande parotide, trois fois par jour ; gargarismes à la décoction de noyer. 

> Otites 

   HE d’eucalyptus radiata, trois gouttes dans cinquante gouttes de Disper et du miel, par voie orale trois fois par jour ; 

   propolis à mâcher, cinq fois par jour ; 

   HE de lavande, deux gouttes dans un peu d’huile d’amande douce, par voie cutanée en onction autour de l’oreille, trois fois par jour.

> Parasites intestinaux 

   HE d’origan, trois gouttes dans cinquante gouttes de Disper et du miel trois fois par jour par voie orale pendant deux semaines ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans un peu d’eau trois fois par jour par voie orale ; 

   HE de melaleuca alternifolia, cinq gouttes dans une cuillère à café d’huile d’amande douce par voie cutanée en onctions sur l’abdomen trois fois par jour pendant deux semaines. 

> Rhume

   HE de niaouli, trois gouttes dans cinquante gouttes de Disper et du miel, par voie orale quatre fois par jour ; 

   Echinacea TM, quarante gouttes dans de l’eau par voie orale trois fois par jour ; 

   extrait de pépins de pamplemousse, trente gouttes dans de l’eau par voie orale, trois fois par jour ; 

   propolis en gouttes et en spray bucal ; 

   HE de ravintsara, cinq gouttes sur le pli des coudes à faire pénétrer à l’aide de la face interne des poignets, toutes les vingt minutes les deux premières heures puis trois fois par jour.

> Varicelle 

   Plantago officinalis TM, Ribes nigrum TM, aa qsp 60 ml, une goutte par kilo de poids dans une tasse de tisane de fleurs de pensée sauvage, avant chaque repas ; 

eau de bleuet varicelle
Bleuet

   HE de lavande et de géranium, aa 0,75 g, dans de l’alcool à 60° qsp 60 ml, une goutte par kilo de poids dans une tasse de tisane de fleurs

   Fraxinus TM, Juglans regia TM, aa 30 g, alcoolat de Tanin 20%, alcoolat vulnéraire qsp 125 ml, en compresses locales ; 

   application d’argile verte ; 

   eau de bleuet pour la désinfection oculaire. 

> Zona intercostal débutant 

   Cynara scolymus TM, Urtica urens TM, Taraxacum dens leonis TM, aa qsp 60 ml, vingt cinq gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas, pendant un mois ; 

   HE de thym, de romarin, de lavande et de sauge, aa 1 g, alcool à 90° qsp 60 ml, vingt cinq gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas pendant un mois ; 

   magnésium ; 

   applications d’argile sur les lésions. 

> Zona ulcéreux 

   Ribes nigrum TM, Sambucus nigra TM, Taraxacum dens leonis TM, aa qsp 125 ml, cinquante gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas ; 

   HE de lavande, de sarriette et de géranium, aa 2 g, élixir de papaïne qsp 125 ml, cinquante gouttes dans de l’eau, par voie orale, un quart d’heure avant chaque repas ; 

   Aconitum napellum TM 12,5 g, Gelsemium sempervirens TM 25 g, Hypericum perforatum TM qsp 125 ml, quarante gouttes dans de l’eau, par voie orale, cinq fois par jour ; 

   nébulisât de prêle cinq fois par jour pendant un mois et demi. 

 Geneviève Maillant Aromathérapie au quotidien

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Girard Nicole
Invité

Bon article super

Nicolas Pierre
Invité
Nicolas Pierre

N’est-ce pas plutôt l’HE de Ravintsara et non le ravensare dont vous voulez parler? J’en profite pour signaler que l’absence des chémotypes des HE pourrait causer des surprises aux usagers mal informés. Il y a différentes HE de thym, de lavande ou d’eucalyptus, par exemple, et elles n’ont pas vraiment les mêmes propriétés thérapeutiques…

Nicolas Pierre
Invité
Nicolas Pierre
Merci pour la correction et l’explication. Ne suffirait-il pas simplement d’expliquer aux gens qu’en l’absence d’indication du chemotype sur une HE dans le commerce, on peut s’interroger sur sa qualité. Rien ne peut alors garantir son efficacité. Il faut exiger pour soi une HE qui reprend, sur l’étiquette, les indication suivantes: chemotype, nom latin, 100% pure et naturelle, et la provenance géographique. Elle sera sans doute plus chère, mais son efficacité sera meilleure et le risque de confusion totalement écarté. (cela vaudrait peut-être même un article à lui tout seul!? Comment bien choisir ses HE?) Excepté ce détail, je vous… Lire la suite »
trackback

[…] 22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels […]

trackback

[…] 22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels […]

trackback

[…] 22 maladies que vous pouvez traiter avec des antibiotiques naturels […]

Jeanette
Invité
Jeanette

Ne pas oublier également l’argent colloïdal, un antibiotique naturel par excellence qui a vu son efficacité prouvé dans de nombreuses études:
http://www.institut-katharos.com/#!alternative-naturelle-aux-antibiotiques/c1p3g

gipi
Invité

Bonjour,
Vivement intéressée par vos articles, j’aurais une question :
Pourquoi y-a-t-il différents procédés pour l’argent colloïdal ?
– bouteille plastique recommandée
– bouteille en verre  »
– couleur diférente selon les labos
alors que normalement il ne devrait pas y avoir de coloration.
Comment s’y retrouver ?
Bien cordialement.
gipi

wpDiscuz