Digérez mieux et détoxiquez-vous à fond grâce aux enzymes

15
comment mieux digérer avec les enzymes

Les enzymes sont indispensables aux divers processus de la digestion et à de nombreuses réactions organiques sans lesquelles la vie serait impossible. 

Elles sont normalement fabriquées par le corps… mais ont pourtant assez souvent besoin d’être prises sous forme de compléments nutritionnels.

Au fait, qu’est-ce qu’une enzyme ?

C’est une molécule de protéines synthétisée à partir de votre ADN.

Et à quoi servent-elles ? 

Ce sont des catalyseurs qui accélèrent jusqu’à un million de fois les réactions chimiques, et qui, par ailleurs, assurent le déroulement de vos réponses métaboliques.

En fait, chaque enzyme a une fonction qui lui est propre.

Elle porte d’ailleurs un nom – se terminant par « ase » – qui se réfère à son travail dans l’organisme et à l’endroit où elle l’accomplit.

La protéase, par exemple, est liée à l’estomac, l’amylase à la bouche, etc.

On reconnaît trois principales enzymes de la digestion :

 

  ✵ La protéase

C’est l’enzyme responsable de la digestion des protéines.

Sa carence peut augmenter la susceptibilité à certaines maladies, telles que l’arthrite ou l’ostéoporose.

 

   La lipase

Elle est sécrétée par le pancréas et a pour rôle de briser les molécules de graisses en une forme plus absorbable.

Il va donc sans dire qu’en cas d’insuffisance pancréatique un complément nutritionnel à base de lipase vous est nécessaire.

Notez que toute déficience en lipase peut entraîner : 

   un accroissement des taux de cholestérol sanguin, 

   une augmentation de sucre urinaire, 

   une tendance au diabète,

   une difficulté à perdre du poids.

 

   L’amylase

L’amylase transforme des glucides complexes comme l’amidon en des composés plus simples, comme le glucose.

Elle est aussi impliquée dans les réactions anti-inflammatoires  ou lorsqu’il y a relâchement d’histamine.

La réaction enzymatique de l’amylase débute dans la bouche avec la ptyaline qui amorce la digestion des glucides.

Et elle se termine dans le petit intestin avec l’amylopsine sécrétée par le pancréas.

Les carences sont fréquentes en cas d’alimentation très glucidique, et entraînent dépression, fatigues, allergies, mains et pieds froids, inflammation, etc. 

En dehors de ces trois grandes enzymes, il en existe évidemment beaucoup d’autres, agissant au niveau des différents métabolismes.

Vitamines, protéines et minéraux, notamment, ne pourraient rien sans les enzymes pour les combiner et les utiliser.

Plus concrètement, que pouvez-vous en attendre au point de vue de votre santé ?

enzymes digestives pour une meilleure digestion

Eh bien soulignons simplement que de faibles niveaux d’enzymes sont observés aussi bien dans des cas :

   d’allergies alimentaires,

   de problèmes de peau, 

   de maladies inflammatoires,

   de cancer, 

   de diabète.

Elles sont donc bien essentielles à la conservation de votre santé !

Toutes sont, en tout cas, susceptibles d’être apportées par des compléments nutritionnels spécifiques ou des complexes à base d’enzymes systémiques ou digestives.

D’ailleurs, ces compléments s’avèrent d’autant plus utile que la nourriture moderne est de plus en plus dépourvue d’enzymes.

Et peut-être aussi parce que la sécrétion d’enzymes digestives par le pancréas diminue avec l’âge.

 

Les enzymes digestives

On a vu que pour que votre organisme puisse assimiler les nutriments, glucides, protides et lipides, présents dans les aliments, il faut qu’un processus les scinde en molécules plus simples.

C’est ce processus, essentiellement dû aux enzymes, que l’on appelle la digestion.

Cette digestion commence dans la bouche puisque la salive contient une enzyme, l’amylase salivaire, ou Ptyaline.

Son rôle est de prédigérer les aliments cuits et de fragmenter les aliments complexes qui seront ainsi plus facilement assimilables tout au long des différentes phases digestives.

Enfin, c’est encore grâce à trois enzymes, une amylase, une lipase et une trypsine, que votre digestion s’achève dans l’intestin

Vous l’aurez compris, c’est bien afin d’alléger le lourd fardeau de la digestion que l’on recommande la prise d’enzymes digestives, généralement extraites de végétaux.

Mais attention, chaque enzyme a un rôle relativement spécifique :

   les protéolytiques digèrent les protéines, 

   les lipolytiques digèrent les graisses 

   et les amylolytiques digèrent les carbohydrates, 

Donc, si vous voulez digérer tous les types de nutriments, employez plutôt des complexes d’enzymes. 

Les compléments à base d’enzymes les plus courants contiennent au moins de la papaïne extraite de la papaye et de la bromelaïne extraite de l’ananas, quelquefois même de la ficine extraite de la figue. 

Ce sont là des enzymes protéolytiques particulièrement utiles dans les cas d’indigestion, de brûlures d’estomac et d’insuffisance pancréatique.

 

La papaïnepapaïne : digestion, amincissement et cellulite

Présente dans la poudre de papaye, cette enzyme protéolytique fait preuve d’une activité très puissante à l’égard des protéines, bien sûr, mais aussi des parasites.

Enzyme digestive, la papaïne vous offrira une aide très appréciable dans le domaine de la digestion et de l’amincissement, particulièrement à l’égard des problèmes de cellulite.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est régulièrement utilisée dans les pays où pousse la papaye.

Comme toutes les enzymes provenant de plantes, elle s’avère plus efficace que les enzymes animales.

En effet, elle possède un champ d’action beaucoup plus large au niveau de l’acidité des sucs gastriques.

Et cela vous permettra, en outre, de favoriser un bon équilibre acido-basique.

Dans le domaine de l’amincissement, la papaïne est une précieuse alliée car elle digère également certains sucres et lipides.

Fractionnant des protéines anormalement sécrétées, comme par exemple les fibres de collagène de la cellulite, la papaïne facilitera leur élimination et celle des capitons graisseux.

Enfin, son action anti-inflammatoire traitera aussi vos cellulites douloureuses… surtout s’il y a présence d’œdèmes associés.

Enzymes, papaïne, digestion, amincissement, maigrir, amaigrissement, cellulite, papaye, protéines, intestin, bactéries, parasites, allergies, acido-basique, sucres, lipides, capitons, graisseux, protéolytique, mincir, graisses, poudre de papaye

 

L’alphagalactosidase

La consommation d’alphagalactosidase  avec un repas d’aliments producteurs de gaz vous permettra d’éliminer les symptômes liés à ces troubles.

En d’autres termes, l’alphagalactosidase prévient ou guérit :
enzymes digestives complémentation

   l’aérophagie,

   les ballonnements,

   l’indigestion. 

L’alphagalactosidase est en effet une enzyme qui décompose les sucres complexes, producteurs de gaz, présents dans certains aliments.

Elle vous aidera aussi à digérer les glucides des aliments tels que le pain, les féculents et notamment les légumineuses

Bref, grâce à cette enzyme, le niveau d’acidité de l’estomac est rééquilibré, les gaz sont éliminés et les fibres sont mieux digérées.

 

Les enzymes systémiques

Parlons à présent des enzymes systémiques.

Elles ont une toute autre fonction puisqu’elles débarrassent votre sang des complexes inflammatoires et des protéines non fonctionnelles qui sont à l’origine de beaucoup de vos problèmes de santé. 

Ces enzymes systémiques s’imposent en complémentation dès que votre organisme vieillit… et en produit par conséquent de moins en moins.enzymes systémiques complément alimentaire

Vous savez certainement que les anti-inflammatoires médicamenteux ont souvent des effets secondaires qui les rendent intolérables à beaucoup de patients.

En revanche, les enzymes systémiques, protéases, bromelaïne, trypsine, peptidase, chymotrypsine ou nattokinase, en sont dénuées.

Aussi, beaucoup de chirurgiens les conseillent pour réduire les œdèmes post opératoires.

Et de nombreux sportifs les utilisent pour accélérer la récupération ou réduire l’incidence de traumatismes.

En fait, l’ubiquité et la versatilité des enzymes spécifiques sont telles qu’elles apportent des bénéfices dans la prévention et le traitement d’un grand nombre de maladies.

Il y a même de fortes présomptions qu’une telle supplémentation intervienne positivement sur les bases moléculaires du processus de vieillissement lui-même.

 

La bromélaïne

La bromélaïne est sans doute la meilleure de toutes les enzymes systémiques.

Elle est extraite de la tige de l’ananas. 

Utilisée de manière thérapeutique depuis 1957, cette enzyme protéolytique améliore le renouvellement des protéines organiques y compris celles du tissu articulaire. 

Ses propriétés vont bien au-delà de la simple digestion puisqu’elle a aussi de nombreuses autres activités :

   antiagrégante plaquettaire,la papaïne : digestion, amincissement et cellulite

   fibrinolytique sur les caillots sanguins,

   anti-tumorale,

   anti-métastatique,

   anti-inflammatoire.

Donc, non contente d’agir sur l’inflammation et les œdèmes… elle est également souveraine contre la douleur.

Comment est-ce possible ?

Tout simplement par l’activation des prostaglandines anti-inflammatoires et par l’inhibition de la bradykinine.

Qu’est-ce que la bradykinine ?

Une substance qui accroît la perméabilité vasculaire et stimule la douleur.

Mais ce n’est pas tout, car la bromélaïne :

   potentialise le traitement par les antibiotiques,

   peut être employée comme mucolytique dans la bronchite chronique ou dans la pneumonie,

   réduit l’intensité des traumatismes sportifs et accélère la récupération, 

   prévient et minimise la sévérité de l’angine de poitrine,

   prévient et traite les thromboses et thrombophlébites, etc., etc.

La bromélaïne est quasiment libre d’effet secondaire et n’a qu’une très faible toxicité.

Vous la consommerez sur un estomac vide, à des dosages allant de 200 à 2000 mg par jour pendant des périodes prolongées.

Les personnes allergiques à l’ananas ou au venin des abeilles et au pollen des oliviers devraient cependant s’abstenir de l’utiliser. 

 

La nattokinase

La nattokinase est une autre des meilleures enzymes systémiques. 

Obtenue par fermentation de graines de soja non génétiquement modifiées, elle est capable de réguler la formation des caillots.

Plusieurs autres paramètres cardiovasculaires, comme par exemple les taux de cholestérol HDL et LDL, sont également améliorés par ce nutriment naturel dénué d’effets secondaires.

Il va sans dire que l’efficacité de la nattokinase a été largement validée par des études animales et humaines.

Elle devrait, en tout cas faire partie de la supplémentation préventive de tous ceux qui présentent un risque cardiovasculaire supérieur à la moyenne. 

Exactement au même titre que la Coenzyme Q-10. 

 

La coenzyme Q10

La Coenzyme Q10 est présente dans certains aliments et se trouve synthétisée par l’organisme à partir de la tyrosine.

Ce très célèbre complément nutritionnel a avant tout de grandes qualités antioxydantes.

Ce n’est pas tout car il exerce aussi un contrôle sur : bienfaits de la coenzyme Q10 / cholestérol

   le fonctionnement cardiovasculaire, 

   la production d’énergie,

   l’absorption de certains nutriments,

   la stimulation du système immunitaire.

Sa carence entraîne dépression immunitaire, problèmes cardiaques, hypertension, etc.

Bref, la Coenzyme Q10 est certainement, avec la nattokinase, le meilleur nutriment que vous pouvez prendre pour protéger votre système cardio-vasculaire !

Mais… au-delà de ce système cardio-vasculaire : 

   elle protège les mitochondries et les membranes cellulaires du dommage oxydatif,

   elle préserve l’activité antioxydante de la vitamine C,

   elle prévient la baisse de l’activité dopaminergique cérébrale et maintient ainsi les fonctions neurologiques en bon état,

   elle aide à faire régresser les tumeurs du sein et de la prostate,

   elle protège le cholestérol LDL de l’oxydation,

   elle améliore la production d’énergie cellulaire,

   elle prévient les maladies parodontales.

Mais attention, la Coenzyme Q10 est beaucoup mieux absorbée lorsqu’elle est conditionnée sur support lipidique.

Préférez-la donc conditionnée en softgels plutôt qu’en gélules de poudre.

 

La serrapeptase 

Je crois qu’aujourd’hui, on ne présente plus la serrapeptase, cette enzyme protéolytique que le ver à soie produit pour s’échapper de son cocon. 

Cette étonnante enzyme digèrera vos tissus morts, vos caillots sanguins, vos kystes et votre plaque athéromateuse.

On l’utilise notamment dans les cas d’occlusion des carotides, et pour améliorer le flux carotidien.

Mais elle possède aussi des propriétés anti-inflammatoires d’une efficacité telle qu’elle est couramment utilisée pour traiter les œdèmes consécutifs aux traumatismes et pour faciliter l’effet thérapeutique des antibiotiques sur les infections.

Enfin, la serrapeptase donne d’excellents résultats dans le traitement de la sinusite chronique et dans l’élimination des sécrétions broncho-pulmonaires.

Vous la prendrez deux fois par jour sur un estomac vide.

 

Les vitamines co-enzymées

Il en est des vitamines comme de nombreux nutriments fragiles, elles doivent survivre à leur voyage dans votre système digestif pour que vous puissiez profiter de leur pleine valeur nutritionnelle. 

D’autre part, la portion des vitamines qui passe dans votre sang doit d’abord transiter par votre foie afin qu’il les convertisse en une forme biochimiquement active, c’est à dire munies de Co-enzymes.

Or, à cause de la pollution, du stress ou d’une alimentation inadéquate, beaucoup de gens ont un foie surchargé et ne peuvent plus Co-enzymer correctement les vitamines.

Aussi existe-t-il, à leur attention, des compléments nutritionnels à base de vitamines Co-enzymée à l’avance.

Ainsi pourront-il profiter pleinement de ce type de supplémentation.

Ce sont, le plus généralement, des vitamines du groupe B.

Et parce qu’elles doivent arriver dans votre sang intactes, sans être réduites ou dégradées par votre système digestif, ces vitamines d’un nouveau type s’absorbent par voie sublinguale, ce qui leur assure une biodisponibilité exceptionnelle.

Citons, parmi elles, la Méthylcobalamine, une des deux formes coenzymées de la vitamine B12.

La Méthylcobalamine :

   protège la gaine de myéline entourant les nerfs,

   accroît la synthèse protéique dans les nerfs eux-mêmes,

   protège les neurones de l’excitotoxicité induite par la présence excessive de glutamate,

  ralentit la progression de la maladie de Parkinson, etc.

Près de trois cent cinquante études ont été publiées démontrant les effets neuroprotecteurs de la Méthylcobalamine.

Il en ressort que cette thérapie simple, naturelle et peu coûteuse devrait être utilisée, au moins comme traitement d’appoint, dans la plupart des maladies neurologiques.

 

Le sulforaphane, un composant du brocoli qui stimule votre production d’enzymessulforaphane : désintoxication de l’organisme

De récentes études menées par la John Hopkins School of Medecine de Baltimore ont démontré que le sulforaphane, un composant clef de la pousse de brocoli, stimulait les enzymes jouant un rôle dans la désintoxication de l’organisme.

C’est en examinant cet isothiocyanate, en tant qu’antioxydant et stimulant des enzymes désintoxiquantes, que les chercheurs ont découvert que les pousses de brocoli en contenaient de trente à cinquante fois la concentration trouvée dans la plante de brocoli mûr, pourtant déjà riche en la matière.

Associé à la consommation de brocoli et d’autres légumes crucifères, comme le chou-fleur, le chou et le chou frisé, le sulforaphane, en désintoxiquant aussi puissamment votre organisme, pourrait, de plus, abaisser vos risques de cancer.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Digérez mieux et détoxiquez-vous à fond grâce aux enzymes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Madeleen Dubois
Invité
Madeleen Dubois

Je desire commander ces enzymes comment faireMerci

F. ENJALBERT
Invité
F. ENJALBERT

Bonjour,
Très intéressée par la consommation d’enzymes, pouvez-vous me dire comment choisir : enzymes digestives (complexe) ou enzymes systémiques (complexe) sachant que je suis âgée de 70 ans et souffre d’arthrose et de colite ? Faut-il alterner les deux sortes d’enzymes ? Merci de votre réponse.

Vannya
Invité
Vannya

Bonjour, merci pour cet article.

j’ai une maladie inflamatoire de la peau, mais également des intolérence alimentaires (faible intolérence au lait de chèvre, levure boulangère, orange,melange des miels, moyenne aux lait de vache et brebis, oeufs, ananas et forte à la banane).

pourriez-vous me conseiller les enzymes à prendre en complément, SVP.

merci,

vannya

DERCOURT
Invité
DERCOURT

Bonjour,
Vu votre article j’aurais besoin d’un complément d’alphagalactosidase, où puis-je m’en procurer (bio si possible) ?
Bien à vous.
Chris

Eglantine
Invité
Eglantine

Suite à une duodénum pancréatique céphalique, on m’a prescrit des enzymes de type CREON, que je ne supporte pas, par quoi, puis-je remplacer ce traitement ? Je ne parviens pas à reprendre du poids et ai souvent des diarrhées.

Merci

Manue
Invité
Manue

Bonjour,
Je souhaite savoir si une de ces enzymes pourrait me soulager de problèmes veineux. Je dois me faire opérer d’une saphene mais ne suis pas pressée.
Merci en tout cas pour votre article très instructif!

Andrea
Invité
Andrea

Bonjour.Ma fille a une intolérance à la lactose et une allergie et intolerance aux oeufs et au soja. Quelle enzyme peut ekle prendre pour digerer les oeufs et le soja. Elle prend de temps en temps de la lactase. Mais on a rien trouver pour les oeufs et le soja.
Merci d’avance pour votre reponse

Nandi
Invité
Nandi

Bonjour, je ne digere presque plus mes aliments on dirait, car meme 3 heures apres le repas, si je me penche, ca remonte! beaucoup de desagrements etre autre un reflux acide qui ne guerit plus, meme avec les plus forts IPP. Merci me conseiller quels enzymes je peux prendre! je me souviens il y a quelques annees avoir pris du Zymoplex, et je me souviens aussi du bien etre que jai eprouvé alors! mais ce medicament ne se fait plus….merci

Joelle
Invité
Joelle

Bonjour,
Merci pour ces précieux renseignements. Peut on combiner enzymes systémiques et enzymes digestifs ? ou alterner, le cas échéant ? Merci à vous. cordialement

Béatrice
Invité
Béatrice
Bonjour, Suite à une malabsorption des protéines à cause d’intolérances au oeufs et au soja, je prends actuellement des enzymes digestives (Bromélaïne, papaïne, lactase, alpha-amylase, protéase, lipase, cellulase) depuis 4 jours à la fin du repas mais je ne trouve pas d’amélioration pour l’instant. Je les prends à la fin des repas et je me demandais s’il ne valait pas mieux les prendre avant les repas sachant que la plupart de ces enzymes sont peut-etre fragiles aux acides stomacaux. Est-ce qu’il y a une contre indication à prendre ces enzymes en cas d’ulcère duodénum ? En effet, j’ai eu plusieurs… Lire la suite »
Diaby
Invité
Diaby

Bonjour j’ai un problème j’ai pas l’appétit je passe presque 2h sur un repas j’ai du mal à mangé quand je mange un peu plus je deviens lourd et j’ai mal au ventre merci de me répondre

noemie b.villemure
Invité
noemie b.villemure

Bonjour
En caa de digestion difficile rots coinces beaucoup intolerances gaz avez vous une sorte a conseille svp
Merci

wpDiscuz