Une décharge s’acharne sur Brocéliande

4
Sauvegarder broceliande

8 000 décharges brutes sont officiellement recensées par l’administration française, pour certains organismes dont le Bureau d’études géologique et minière (BRGM) il y en aurait plus probablement une moyenne de deux par communes… soit près de 52 000 décharges non répertoriées en France.

Inutile de vous dire à quel point ces installations dont les risques pour la nature sont systématiquement sous-évalués, ont pu défigurer nos campagnes ces quarante dernières années, ravageant un peu plus la qualité de l’eau et des nappes phréatiques saturées d’ordures ménagères issues d’une industrie terriblement iatrogène.

Heureusement, certains lieux préservés ont été jusqu’à présent défendus par leurs habitants et les associations locales, échappant de justesse aux industries lorgnant sur ces parcelles encore « inexploitées ».

C’est le cas entre tous de la forêt de Brocéliande qui fut jadis le rendez-vous des druides venus d’un peu partout en Europe.

Du Miroir aux fées au Val sans retour, le moindre recoin de cette forêt est respecté par ses habitants qui, de génération en génération, ont su en prendre soin.

Il en est effectivement ainsi depuis l’époque où Chrétien de Troyes s’inspirait des légendes celtiques et locales pour bâtir ses romans de la Table ronde.

Perceval, le bon roi Arthur, la fée du lac et Viviane surgirent probablement de la magie de ces bois, où l’auteur situait le fameux château du Graal.

Malheureusement, non contente d’avoir déjà tenté à deux reprises d’implanter une décharge de « Déchets Industriels Banals » en bordure de Brocéliande, le SMITCOM revient à la charge après un premier échec en 2007, le permis de construire ayant été purement et simplement refusé.

Bien sûr, vous et moi savons pertinemment que les déchets traités dans ces usines vont rapidement se répandre par le biais des nappes phréatiques et tuer la forêt de l’intérieur.

Sans parler de toutes les espèces florales qu’une telle pollution va mettre en danger, en particulier le gui, symbole immémorial des druides que l’on y trouve encore par endroits.

Alertées, les associations « Sauvegarde Brocéliande », « Danse avec les sorcières » et quelques autres, ont rapidement mené une action en justice sur le même motif que la première fois.

Si le permis de construire est aujourd’hui encore annulé, le jugement mis en délibéré attend que l’on fixe une date d’audience finale.

Ce qui signifie aussi que la victoire apparente des défenseurs de la forêt pourrait finir par chanceler face à la SMITCOM, qui a vraisemblablement déjà investi beaucoup pour l’implantation de cette décharge et semble tenir absolument à ce que ce projet aboutisse. Nous aurons déjà vu cela avec les gaz de schiste.

Toutefois, les associations à l’origine du mouvement de sauvegarde de Brocéliande ont lancé une pétition sur internet pour mettre définitivement cette forêt à l’abri des industriels mal intentionnés.

Puis-je compter sur votre soutien pour donner du poids à cette pétition devant le tribunal ?

A l’attention de ceux qui n’ont pas encore visité cette forêt mystérieuse et à ceux qui ne se lassent pas de la balade, j’ai réalisé une courte vidéo que vous pourrez voir ci-dessous, la présentant telle qu’elle est encore aujourd’hui.

Vous trouverez en accompagnement musical une douce mélodie médiévale, « La complainte de la blanche biche », interprétée à la harpe par la jeune et talentueuse Coralie L. que vous aurez ensuite le loisir de découvrir sur sa chaîne youtube.

Les paroles de cette mélodie m’auront sans doute inspiré des prises de vue assez inhabituelles, afin de vous permettre de voir cet endroit avec les yeux innocents d’une biche pourchassée par l’avidité humaine.

Conservons Brocéliande vivante, et permettons-lui d’abriter encore longtemps les mythes et les légendes qui pourront ainsi renaître dans l’imaginaire de nos enfants.

A très bientôt,

 Naevius Sakon 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une décharge s’acharne sur Brocéliande"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
MOI
Invité

Et où est l’endroit pour signer la pétition pour empêcher cette grosse merde ?

edwige
Invité

J’ ai signé la pétition .

wpDiscuz