Le son d’avoine : un trésor nutritionnel

2
fibres solubles et insolubles complement alimentaire

Pourquoi le son d’avoine est-il si populaire, en particulier auprès des personnes cherchant à perdre du poids ?

Le son d’avoine est extrêmement riche en fibres.

Or, les fibres ont comme propriété de ralentir l’assimilation des glucides.

Il faut savoir que plus les glucides se digèrent rapidement, c’est à dire passent sans attendre  dans le sang, plus on dit que leur index glycémique est élevé.

Les céréales et farines raffinées, n’ayant plus de son, présentent des index glycémiques très élevés.

Les sucreries aussi, bien sûr.

Notre alimentation moderne est très riche en glucides à index glycémique élevé.

Il en résulte une sollicitation très fréquente du pancréas.

Celui-ci fabrique de l’insuline en grandes quantités chaque fois que d’importantes doses de glucides passent dans le sang.

L’insuline finit par provoquer une résistance de la part des membranes des cellules du corps entier, résistance qui imperméabilise les cellules et rend de plus en plus difficile leur nutrition.

Bref, plus on absorbe de glucides, plus l’insulinorésistance augmente, et moins les glucides parviennent à pénétrer dans les cellules.

Les glucides restent donc dans le sang, qui les amène au foie, qui les transforme en lipides, c’est-à-dire en graisses.

Et c’est ainsi qu’on prend du poids !

Inversement, pour perdre du poids il suffit souvent de diminuer l’index glycémique de nos aliments, soit en sélectionnant uniquement des aliments à faibles index glycémiques, soit en ajoutant des fibres à la ration alimentaire.

Mélanger du son d’avoine au repas est donc une excellente méthode pour abaisser l’index glycémique de notre alimentation, réduire conséquemment la production d’insuline, rendre les cellules capables d’absorber à nouveau les glucides, et ainsi fermer la source de la fabrication des graisses.

Le son d’avoine étant une des fibres les plus hypoglycémiantes (l’avoine elle-même est hypoglycémiante), on le conseille avec raison plus fréquemment que le son de blé.

Toute personne désireuse de conserver ou retrouver la ligne devrait en faire une consommation régulière.

D’autant que, comme toutes les fibres, il combat la constipation et le cholestérol, et prévient aussi bien le diabète que les hémorroïdes, les calculs biliaires et, bien sûr, l’obésité.

 Jean-Baptiste Loin 

Pour aller plus loin sur la gestion de la glycémie au quotidien,

rendez-vous ici : Comprendre et soigner naturellement le diabète

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le son d’avoine : un trésor nutritionnel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Caroline
Invité
Caroline

J’aimerais connaitre son index glycémique lorsqu’il est cuit comme un gruau. Merci!

wpDiscuz