Agir : La consommation bio comme alternative au vote !

1
Consommation bio / Reponses Bio

Une récente étude statistique, opérée sur un échantillon de pas moins de 3500 personnes – présentant donc un très haut niveau de crédibilité -, vient de révéler que :

  • 40% des consommateurs sont convaincus de la supériorité du bio, de l’écolo et de l’éthique, et commencent à passer à l’action en achetant prioritairement dans ces secteurs. 

Vous appartenez certainement à cette catégorie, et même sans doute depuis longtemps.

Vous faites vos achats dans les magasins de diététique, sur les marchés bio ou sur Internet.

Bref, vous faites marcher ce nouveau commerce.

 

  • 25% s’y déclarent sensibles mais pensent ne pas pouvoir se permettre les surcoûts budgétaires que cela impliquerait. 

C’est à cette population que tous vos efforts de consommation vont servir puisque la croissance de la demande fait généralement baisser les prix… tout au moins jusque dans une certaine mesure. Quant à nous, journalistes et auteurs, notre devoir est naturellement de les informer que manger bio n’est pas forcément plus cher.

Toujours est-il que rallier ces 25% à notre cause nous assurerait une écrasante majorité qui changerait beaucoup de choses. 

 

  • 35% demeurent totalement sourds et imperméables aux arguments des écologistes, et continuent d’agir comme au « bon vieux temps » où l’insouciance tenait lieu de religion. 

Que peut-on pour eux ?

Quand on sait qu’ils ne croient pas au réchauffement climatique et qu’ils ne voient d’autre salut que dans la croissance, on serait tenté de répondre : rien !

Mais il ne faut jamais désespérer. 

Et il faudrait surtout parvenir dans les plus brefs délais à les empêcher de continuer de nuire à la planète et à la santé publique. 

Sur la base de cette étude et surtout de l’énorme changement dans les intentions d’achat du grand public qu’elle dévoile, il va sans dire que les industriels préparent et peaufinent leurs stratégies commerciales et leurs discours publicitaires. 

Parmi eux, il semble évident qu’une importante proportion de gros malins s’apprête à faire du « green washing », c’est-à-dire à dissimuler la noire intention de recycler leurs vieux produits sous des étiquettes vertes.

Plus que jamais, la vigilance sera de rigueur. 

C’est pourquoi, à Réponses Bio, nous pensons que consommation sans conscience n’est que ruine de l’âme et que nous avons adopté une devise : votre bulletin de vote est dans votre porte-monnaie. 

 Jean-Baptiste Loin  

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Agir : La consommation bio comme alternative au vote !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nina
Invité
Consommer, ne l’oublions jamais, est un choix politique. Nous devrions tous consommer en conscience, comme vous le dites Jean-Baptiste. Consommer bio, en plus d’être une action militante, c’est naturel ! Il faudrait que tout un chacun se rende compte que ce n’est ni plus difficile, ni plus cher. Faire partie d’une Amap, ou même aller chez le producteur du coin acheter des produits directement dans son champ, ce n’est pas plus compliqué que de remplir un chariot dans un hyper-marché et faire la queue, qui n’en finit pas, à la caisse… Et en plus, pour le pratiquer, je peux affirmer… Lire la suite »
wpDiscuz