Tandis que Servier mène sa barque… les laboratoires pharmaceutiques nous mènent en bateau !

8
scandale du médiator et protelos

L’opium du peuple

Que désirez-vous ? 

Qu’on vous livre le confort et la pizza à domicile ? 

Qu’on vous assure sécurité, santé et longévité, plus le haut débit, pour des sommes modiques ?

Et surtout qu’on vous laisse regarder tranquillement le match de foot à la télé ? 

Eh bien tout cela est possible !

Il vous suffit d’abandonner tout pouvoir à ceux qui précisément veulent de ce pouvoir.

Voyez comme le monde est bien fait !

Seul problème : 

Parmi ces industriels et hommes politiques qui sont au service de votre insouciance s’est glissée une proportion non négligeable de malades d’avidité qui sont plutôt à leur propre service, c’est-à-dire au service de leur mégalomanie, et qui vous manipulent, vous exploitent, et incidemment vous empoisonnent et vous assassinent avec d’autant moins de scrupules qu’ils ne vous ont jamais regardés autrement, que comme un troupeau de vaches ou un carré de légumes. 

C’est le cas – entre mille – de votre ami Servier qui, comme vous le savez si vous suivez l’actualité, a commis l’erreur irréparable de se faire prendre en train de travailler à la santé publique sans trop se soucier d’un dommage collatéral de près de 500 à 2000 cadavres (si l’on en  croit les rapports judiciaires concernant le fameux Médiator). 

Et quand je dis « sans trop se soucier des dommages » il ne faut évidemment pas comprendre «  des dommages éventuels » mais bien « des dommages certains ». 

Car votre ami Servier, secondé dans sa tâche par vos amis les professeurs Claude Griscelli, ex directeur de l’INSERM, et Jean Acar, ont réuni leurs efforts et compétences pour minimiser les terribles effets secondaires du Médiator, un produit pourtant prometteur puisqu’il avait tout d’abord été vendu comme anti-diabétique, puis comme amaigrissant. 

Il aurait sans doute pu continuer de nombreuses autres belles carrières comme anti-verrues ou anti-rides.

Pourquoi se limiter ? 

Le plus difficile en l’occurrence, n’était pas de lui trouver un emploi mais de dissimuler ses effets anorexigènes pour obtenir son autorisation de mise sur le marché. 

Alors à présent, bien-sûr, l’affaire Servier suit son cours.

Des milliers de plaintes s’empilent sur le bureau du juge et l’on s’attend à ce que les dédommagements s’élèvent à plusieurs centaines de millions d’euros. 

De quoi ruiner l’empire Servier, certes, mais certainement pas de mettre fin aux exactions de tous ceux qui ne se sont pas encore fait prendre et qui ne s’embarrassent d’aucune éthique tant qu’il s’agit d’acquérir argent et pouvoir. 

Ne serait-ce que chez Servier, un deuxième « médicament » est aujourd’hui dans le collimateur de la justice :  « Le Protelos » auquel on reproche d’entrainer des pertes de mémoire, des crises convulsives, nausées, diarrhées, affections cutanées, allergies…

Rien que ça !

Mais ne croyez pas que le « Protelos » ou le « Médiator » soient des cas isolés. Consultez la liste des médicaments allopathiques dans le Vidal et vous verrez que cet annuaire de la santé ressemble plutôt à une invitation au cimetière. 

En face : combien ai-je connu de merveilleux Naturopathes qui s’étaient mis avec la plus grande honnêteté et le plus parfait dévouement au service de votre santé véritable, qui se sont retrouvés en prison pour exercice illégal de la médecine… pendant que des « Servier » manipulaient médecins, hommes politiques et fonctionnaires pour s’enrichir au dépend de votre santé et dénigrer pseudo-scientifiquement les médecines douces ? 

Alors, on continue comme ça ? 

Ou on arrête ? 

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Tandis que Servier mène sa barque… les laboratoires pharmaceutiques nous mènent en bateau !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Garnier
Invité
Garnier

Je prone depuis longtemps le retour à une vie saine et l’utilisation des plantes pour maintenir une santé parfaite.
La main mise sur les plantes ne pourra empêcher personne d’utiliser un savoir ancestrale d’aller chercher la bonne plante dans la nature. les lois européennes célérates nous aident beaucoup dans ce sens.
Merci à vous

feuilleaubois
Invité
feuilleaubois
il faudrait que ce que peut gagner une personne soit limiter ce qu’il gagnerait au dessus irait aux services de santé, il faudrait que nos dirigeants ne soient plus à leur service (pour ce faire élire il faut de l’argent, tous les candidats devraient avoir droit à la même dépense)qu’ils ne nous prennent plus pour des vaches à lait, sinon il va falloir changer de dirigeants. Mais que faire de ceux-ci ?Ah je crois que j’ai trouvé : labourage et de corvée de plantation des bonnes plantes. La nature nous donne beaucoup respectons la, et retournons à une meilleures pratique… Lire la suite »
Nina
Invité
Tout cela me donne l’impression que ces Servier et autres mégalomanes expérimentent leurs trouvailles, toutes plus rentables les unes que les autres, sur ce qu’ils considèrent comme un vaste, infini troupeau de moutons. Et si on commençait à dire NON à toute cette industrie chimique ? Non aux médicaments chimiques qui la plupart du temps détraquent plus qu’ils ne guérissent ? Non à la pléthore de vaccins qu’ils nous font croire IN-DIS-PEN-SABLES à la santé de nos petits bébés ? Non aux OGM, qui transforment et artificialisent tout ce qui peut l’être ? Alors, au risque de passer pour une… Lire la suite »
vetholistic
Membre
vetholistic

..Big Pharma suite: cf la plainte contre oscillococcinum de Boiron… c’est la rentrée du marché des « grippes »..faut pas l’casser avec quelques granules!.. cf
http://www.observatoire-européen-de-la-santé.eu

vetholistic
Membre
vetholistic

..Pensons aussi à la cohorte d’animaux martyrisés dans les laboratoires Servier, pour nous préparer mediator et cie… Michel Pourny, photographe animalier, le dénonçait depuis plus de vingt ans, le médiator et cie, par ses photos de squelettes sur pattes au regard hagard…

chris
Invité
chris

et qui est l’avocat historique de Servier ?!

Silvestre
Invité
Je vous lis, je vous crois et je suis consternée. Consternée, car bien impuissante. Que faire ? Que dire ? Comment faire barrage ? Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Qui manipule, qui voudrait manipuler à sa place ? Comment faire en sorte qu’une prise de conscience mondiale mette fin à tout cela ? Je dis à mes enfants que leur guerre, à eux, ne se fera pas dans des bataillons de soldats, mais devant les étales des magasins. Apprendre à dire NON à un produit, le décortiquer, refuser de le consommer… Se servir d’internet… Lire la suite »
wpDiscuz