Le scandale de la législation sur les plantes : deuxième round !

4
La liberté de l'usage des plantes en danger ! / Reponses Bio

Revenons aujourd’hui sur le scandale le plus percutant de ces derniers mois en matière d’attaque contre les médecines douces : la directive THMPD (traditional herbal medicine products directive) ; autrement dit la directive européenne interdisant désormais de vendre sans agrément les remèdes à base de plantes,  y compris ceux qui sont utilisés depuis  des millénaires.  

Vous vous souvenez sans doute qu’à l’époque, il y a quatre mois, une pétition avait été lancée pour réclamer aux autorités européennes une révision de cette directive meurtrière.  

Aujourd’hui, bonne nouvelle : Bruxelles a déclaré avoir compris la nécessité de faire des propositions concrètes pour limiter les ravages de cette directive.

Car – et c’est là la mauvaise nouvelle – il est un fait, criant de réalisme, que la directive en question a entrainé une situation tout simplement catastrophique.

En effet, sur 1351 dossiers qui ont été déposés pour obtenir l’agrément permettant de fabriquer des médicaments traditionnels à base de plante, l’administration européenne n’en a accepté que… 53 !

Ce qui veut dire que 87 % des dossiers examinés ont été refusés.

Pire encore : concernant les dossiers déposés par la France, aucun n’a été accepté.  

Le désastre prophétisé par certains est donc bel et bien en train de se produire.

Il dépasserait même les pires scénarios prévus.

A présent, donc, seuls les plus gros laboratoires pharmaceutiques, ceux qui emploient des bataillons d’avocats à plein-temps, sont équipés pour se mettre aux normes. 

Ailleurs, dans les herboristeries artisanales (ou ce qu’il en reste), flotte un parfum de désespoir.

Les grossistes sont en partie bloqués.

Personne ne sait s’ils peuvent encore distribuer des plantes ou des préparations à base de plantes.

Dans le doute, beaucoup préfèrent s’abstenir. 

Et, bien sûr, la « Police de la santé » fait feu de tout bois pour engager des poursuites contre les herboristes, y compris pour « exercice illégal de la pharmacie ».  

Si, au mois d’avril, certains acteurs de la profession se voulaient rassurants, aujourd’hui tout le monde est tombé d’accord sur le fait que, pour les petits, c’est le cercueil à plus ou moins long terme.

 Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le scandale de la législation sur les plantes : deuxième round !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mme Tachon
Invité
Mme Tachon

Bonjour

C’est scandaleux, mais normal, les Laboratoires font la loi en Europe,
puisqu’ils finances les campagnes Electorales…….La France etant en permanence en campagne electorale…..
il faut que les Labo gagnent de plus en plus d’argent. Meme s’ils empoisonnent les gens….Mediator et compagnie….
A bientot.Suis de tout coeur avec vous… courage. MarYsol

Reponses Bio sur Facebook
Invité

Merci de votre participation ! A paraître aujourd’hui un article sur Servier et le Médiator…

Soreya Hestermann
Invité
Soreya Hestermann
Bonjour à tous, Merci à vous Jean-Baptiste pour votre travail »militant », plus qu’utile; il est vrai que la situation de la législation sur les plantes en France est très alarmante. Je vis en Allemagne et suis aussi souvent en Suisse; j’ai parlé de ce problème dans une » Reformhaus »(droguerie spécialisée en soins naturels), où je vais régulièrement ici en Allemagne. Je les ai informés, voici déjà plusieurs mois, de ce qui se passe en France et à ma grande surprise, personne ne semble s’inquiéter! Ne pensez-vous pas que l’Allemagne et même la Suisse vont prendre les mêmes mesures coercitives que la France,… Lire la suite »
wpDiscuz