Ma solitude… n’est pas seule !

5
La solitude et l'isolement

La solitude ou, plus exactement, l’isolement est ressenti comme une malédiction.

L’un des pires maux de notre époque ! 

Peut-être l’avez-vous appris par la presse ou en avez-vous simplement entendu parler :

2011 est l’année où la solitude a été déclarée « grande cause nationale » et où l’on a vu fleurir, dans de nombreuses régions, des « journées de la solitude » dont le but était, bien sûr, de sensibiliser l’opinion publique à ce fléau qui touche une proportion grandissante de la population, mais aussi de proposer de l’aide à ceux qui en ont besoin. 

Et les besoins sont immenses !

Quatre millions de personnes en France n’ont pas eu plus de deux vraies conversations par an !

Evidemment, comme toujours ce sont les plus faibles qui en souffrent le plus, avec, en première ligne, les personnes âgées et les femmes seules en situation de précarité. 

Pourtant ce ne sont là que des chiffres.

Au-delà de ces comptabilités très objectives, il en va de la solitude comme de l’insécurité : la chose en elle-même pose un grave problème contextuel mais le sentiment qui s’en dégage mine la société toute entière.

Personne n’est en effet à l’abri de la peur de finir seul(e) dans ses vieux jours ou de se retrouver seul(e) après un divorce.

Et même parmi les jeunes, combien restent sans partenaire et sans ami ?

Il faut dire que, dans cette société de consommation, les valeurs humaines n’ont pas beaucoup de valeur.

On ne s’intéresse qu’à ceux qui achètent… ou qui vendent.

Et même ces deux activités, grâce au développement des marchés en ligne, vont générer de moins en moins de contacts humains.

On ne pourra bientôt plus même lancer un joyeux « bonjour » à sa kiosquière ou à son libraire.

Un simple « clic » remplacera toutes ces poignées de mains et accolades, au demeurant fort peu hygiéniques. 

C’est précisément ce manque d’hygiène que les autorités reprochèrent à un jeune Australien, Juan Mann, qui lança en 2004 un mouvement dénommé « Free Hugs » (câlins gratuits) dont l’objectif était d’inciter les passants à se faire des câlins dans la rue.

Inutile de dire que les services de l’hygiène lui sont immédiatement tombés dessus. 

Vont-ils réussir à interdire les « câlins gratuits » ?  

La suite dans cette petite vidéo qui résume brièvement toute l’histoire.

Vous verrez à quel point c’est édifiant… et émouvant !

 

Mais attention : dans ce domaine la palme revient sans conteste à Amma, une sainte indienne, qui totalise plus de 26 millions de câlins dans sa carrière.

Elle aussi considère que ce qui fait le plus cruellement défaut à notre société n’est pas l’hygiène mais l’amour !

 

Jean-Baptiste Loin 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Ma solitude… n’est pas seule !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lina Kan sur Facebook
Invité

J’ai collé sur mon mur. Merci c’est émouvant!

Reponses Bio sur Facebook
Invité

Merci, et un câlin pour vous ^^

catherine
Invité
catherine

J’adhère à 100 pour cent.
Nous avons tous et toutes besoin de calins, cela nous réconforte, nous grandit.
Un affectueux calin à vous.

Lina Kan sur Facebook
Invité

Câlins à tous!

wpDiscuz